ELIHU-MISSION

forum à caractère évangélique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    
CAR IL N' Y A PAS DE DISTINCTION : TOUS ONT PECHE ET SONT PRIVES DE LA GLOIRE DE DIEU, ET ILS SONT GRATUITEMENT JUSTIFIES PAR SA GRACE, PAR LE MOYEN DE LA REDEMPTION QUI EST EN JESUS-CHRIST. Romains 3 verset 23-24
Derniers sujets
Meilleurs posteurs
Elihu (4354)
 
sanisse (2342)
 
Tempérance (1209)
 
fidel castor (1007)
 
Lirlandais (649)
 
Bourrique (373)
 
sehkel (339)
 
poukina (190)
 
Sauvée (171)
 
Mel (138)
 
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 168 le Ven 31 Déc - 19:59
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
ALLELUIA
Forum
SIGNE ( ARIZONA1963 )

Partagez | 
 

 Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yedidiah

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Jeu 1 Nov - 12:18

TEMOIGNAGE:

"Voyage en Terre Promise et ... Rencontre avec le Messie Promis "


Né au sud de Paris, j'ai grandi dans une famille Juive traditionnelle en provenance de Tunisie. Issus d'une lignée de Rabbins par ma grand-mère paternelle, nous avions conservé les traditions de nos ancêtres, celles véhiculées par le Judaïsme de l'Exil en Afrique du Nord.
Mon frère et moi, dès le plus jeune âge, nous sommes préparés sérieusement et assidûment à la Bar Mitsva (litt.. : fils du commandement), cérémonie par laquelle les garçons, à l'âge de 13 ans révolus, passent du statut d'enfants à celui d'adultes dans le droit Juif. A ce moment, on peut participer comme un homme au culte à la synagogue, et sommes alors pleinement responsable de tous nos actes devant Dieu et devant les hommes (on peut aussi être appelés à témoigner), bref c'est la majorité !

Pendant ces années de préparation, en parallèle avec l'école laïque, nous apprenions à lire l'hébreu, la doctrine de Dieu enseignée par Moïse (la Thora), l'histoire biblique, le pays d'Israël et bien d'autres choses. Voici une de ces choses que mon premier maître avait alors prononcées: « La vie d'un Juif n'est pas facile. » Cela, je devais pleinement le réaliser bien plus tard...
La Bar-Mitsva fut un moment marquant dans ma vie. Je réalisais pleinement l'existence de Dieu, Son amour et Sa bienveillance à mon égard, d'appartenir au peuple choisi par Dieu, avec à notre disposition les Saintes Ecritures sous forme de rouleaux, que je portai fièrement à la synagogue devant ma famille non moins fière, et tous se penchaient pour embrasser les rouleaux sacrés. Mes parents organisèrent une fête magnifique à la Grande Cascade, un des plus somptueux salons du Bois de Boulogne.
J'ai vécu cette période comme un mariage avec Dieu, le Dieu de mes pères que je découvrais et que j'apprenais à aimer. A la suite de la Bar-Mitsva, et cela pendant plus d'une année, les premiers moments de mes journées étaient consacrées à la prière. Je revêtais le talith (châle de prière orné des franges appelées tsitsit) et les téfilines (boitiers contenant des passages bibliques que l'on attache au front et au bras à l'aide de lanières en cuir), et je lisais les bénédictions et prières adressées à Dieu.
Ces prières sont fixées depuis fort longtemps dans les livres de prières. Elles sont récitées chaque jour par les Juifs pieux, et augmentées d'autres textes à réciter pendant les Fêtes. C'est-à-dire la Fête du Nouvel An, le Jour du Kippour, la Fête des Tabernacles (Souccot), la Fête de Pâques (Pessah), et la Pentecôte (Shavouot). Ces Fêtes étaient l'occasion de rencontrer la communauté Juive à la synagogue, et de passer de bons moments en famille.
Le sentiment d'appartenance au Peuple Juif allait en grandissant, ainsi que mon attachement au Pays d'Israël (que nous allions visiter en famille) dont je gardais un souvenir merveilleux et auquel je pensais souvent comme à un rêve encore à réaliser, dans un futur plus ou moins proche...
Les prières matinales, et les cérémonies des Fêtes, sont des choses traditionnelles. Je les pratiquais avec sincérité et ferveur. Mais cela ne peut remplacer une relation personnelle avec le Créateur, enrichie par l'étude de Sa Parole, et vécue intimement dans la prière spontanée, celle qui vient du coeur d'un fils à son Père. Cela me manquait cruellement, bien que je l'ignorasse.
En conséquence, je me lassai de ces gestes routiniers et j'abandonnai bientôt les prières matinales, Cependant, je restais attaché aux Fêtes, puisque ma famille les observait selon les traditions si anciennes.

Après des études en ingénierie, j'ai travaillé en France une dizaine d'années essentiellement pour le complexe militaro-industriel. J'y découvrais une atmosphère anti-israélienne, car une bonne part de leur chiffre d'affaire provient de ventes à des pays Arabes dont certains sont ennemis d'Israël.
Au bout d'un certain temps, j'ai réalisé que, bien que né en France de parents ayant la nationalité française, je n'étais pas français. En étudiant de plus près l'histoire des Juifs en France, je découvris un fait surprenant : Napoléon Bonaparte a octroyé aux Juifs la citoyenneté française, moyennant des concessions sur la manière de vivre et sur l'organisation de la synagogue. Mais ce qui me frappait davantage, c'est que la France s'était comportée comme ennemie du Peuple d'Israël plusieurs fois dans son histoire : notamment au cours des croisades (des villages entiers furent exterminés parce que ses habitants étaient Juifs) et pendant la seconde guerre mondiale (la police française s'est rendue complice des nazis en organisant les rafles et les déportations vers les camps de la mort).
Tout cela me conduisit à opter pour l'alyah : l'émigration au pays d'Israël. Cette alyah avait pour moi un lien indissoluble avec l'application de la Torah, la Loi que Dieu a commandée à Israël par l'intermédiaire de Moïse. Je m'identifiais donc au courant sioniste religieux, étant ouvert à toutes ses formes. Car Dieu avait bien précisé : je vous donne ces lois afin que vous les pratiquiez dans le pays que j'ai promis à vos ancêtres. (Deutéronome 5:31).
Voici quelle était alors mon avis sur le christianisme. Ayant voyagé en Europe, je me suis intéressé à l'histoire de ses peuples et j'étais étonné de voir que les plus importants livres juifs, la Torah, les Prophètes, les Psaumes etc. sont lus de par le monde chrétien. J'appris qu'il y a environ 2000 ans, tous ces peuples ont abandonné leurs fameux panthéons polythéistes et fait leur le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Cela a été rendu possible grâce à Jésus et ses apôtres, et je me suis dit que c'est forcément l’œuvre de Dieu Lui-même qui dans Sa bonté a révélé Son Nom à tous les peuples d'Asie et d'Europe.
Parallèlement à ces découvertes, j'observai chez certains chrétiens une vie sainte et honorable.
Bien que la religion chrétienne elle-même me repoussait (à cause de l'utilisation des icônes et de l'histoire d'antisémitisme), je considérais déjà Jésus comme un prophète de Dieu, mais son rôle en tant que Messie Rédempteur était pour moi loin d'être clair. En fait j'étais plus attiré par l'enseignement juif traditionnel. Il faut dire que je ne connaissais que l'Eglise catholique romaine (je savais qu'il y avait des protestants, et ignorais totalement l'existence des évangéliques et des messianiques).
Mes premières années au pays d'Israël furent occupées par l'étude de l'hébreu, de l'araméen et des textes fondamentaux du judaïsme et, en parallèle, au travail physique dans différentes fermes en Galilée et au Néguev.
Les études avec les Rabbins, bien que parfois enrichissantes, ont été pour moi tout à la fois une choquante frustration et une éclatante révélation.
Car, une fois les premières difficultés liées à la langue surmontées, mon esprit assoiffé de vérité n'a pas tardé à découvrir cette triste réalité: les Rabbins n'ont dans leur ensemble ni la connaissance de Dieu ni celle de Sa Torah. Leur enseignement est bourré de préceptes créés par eux (cf. Esaïe 29 :13 « et ils me révèrent par des règles établies par les hommes »); comme Jésus leur faisait déjà remarquer, ils chargent leur disciples de fardeaux insurmontables : étude exténuante des textes rabbiniques (le Talmud), et discipline religieuse totalitaire. Leur interprétation de la Bible est très souvent erronée, s’écartant clairement du sens du texte. J'étais aussi choqué par leur tendance au racisme et leur complexe de supériorité vis-à-vis des autres nations.

Les critiques des pharisiens - ancêtres des rabbins - exprimée par Jésus et les autres prophètes, prenaient alors tous leur sens. Je comprenais de mieux en mieux le livre du "Nouveau Testament".
A Jérusalem et dans d'autres endroits, j'ai visité des assemblées de croyants juifs en Jésus, dits messianiques, j'ai trouvé des ouvrages écrits expliquant l'origine du christianisme et ses points de doctrine, et je me liais d'amitié avec certains croyants qui m'aidèrent dans ma recherche.

A un certain moment, j'avais un pied dans le Judaïsme religieux orthodoxe (ne pas s'imaginer les hommes en noir avec leurs boucles de cheveux, mais les religieux modernes portant la kippa mais pas forcément la barbe, qui exercent toutes sortes de métiers et servent à l'armée) et un pied avec les frères messianiques ; au travers de persécutions allant grandissant (on me faisait sortir des synagogues quand ma foi en Jésus se savait), je compris que Dieu me demandait de choisir mon camp !
Pendant ce temps, le Seigneur travaillait en moi pour me faire comprendre la Nouvelle Alliance.
Je fus donc amené par le Seigneur Yeshua à m'engager pour lui, à recevoir son salut, et j'étais baptisé en Aout 2007 face à la belle plage de Jaffa (un port sur les bords de la méditerranée).

Ce chemin vers la Vérité n'est pas sans peine: d'abord il fallait faire face à l'opposition d' "amis" et mettre ma vie privée en conformité avec mes nouvelles découvertes; mais de plus certains problèmes d'ordre théologique étaient encore difficiles: pourquoi les chrétiens et même certains croyants juifs ne se sentent-ils pas liés par la Loi de Dieu, la Torah ? et pourquoi considèrent-ils Jésus comme Dieu ?

Dans cette recherche sincère et acharnée, le Seigneur Dieu m’a éclairé dans Sa miséricorde.


Les Dix Commandements, écrits par Dieu Lui-même sur la pierre, sont valides et éternels.
Le reste de la Torah, qui est la doctrine nous montrant les voies de Dieu, reste un enseignement édifiant et contient les commandements de Dieu à Israël.
Sauf les commandements liés au Temple et aux sacrifices qui n'ont plus lieu d'être (Hébreux), le reste des prescriptions données par Dieu à Israël n'ont généralement pas été abolies. Jésus, le Seigneur nous recommande même d'observer la Torah jusqu'aux plus petits des commandements (Matthieu 5:17 à 20). D'après le livre des Actes au chapitre 15, la circoncision et le reste des commandements de la Loi de Moïse ne sont pas exigés des croyants d'origine non-Juive, sauf les 4 règles édictées par Jacques.

Sur la question de Qui est Jésus?, je suis reconnaissant au Seigneur de m'avoir révélé qu'Il est bien le Roi, le Messie Rédempteur de l'Humanité, l'Agneau de Dieu promis par les prophètes d’Israël. Il est La Lumière du monde apparue sur le Terre et toujours vivante et accessible à celui qui se confie à Lui. Grâce à Lui, nous pouvons reconstruire notre relation à Dieu, ainsi que nos relation personnelles en pardonnant à ceux qui nous ont offensés.
Cependant il ne doit pas avoir confusion entre YEHSHUA, homme et serviteur de Dieu, et YAHWEH le Dieu d’Israël, Créateur des Cieux et de la Terre.
Le concept de Jésus= »Dieu fait homme » ou de la trinité ne sont pas d’origine chrétienne mais païenne : en effet les anciennes divinités païennes consistaient en des Dieux anthropomorphes. Mais l’Ecriture précise :
« Toutefois pour nous il y a un seul Dieu : le Père, et un seul Seigneur, Jésus le Messie »
1 Corinthiens 8 :6
Et le Seigneur, Jésus a dit : « Croyez en Dieu, croyez aussi en moi. » Jean 14:1

Il est donc certain que Jésus, un homme, ne se prenait pas pour Dieu, bien qu'il se soit déclaré UN avec le Père, c'est-à-dire, en parfaite union avec Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Jeu 1 Nov - 14:26

Béni soit le Seigneur !

Vraiment je suis très heureux de ton témoignage et j'aimerais le partager, si bien sur tu le veux bien , sur d'autres forums.
Car il y a très peu de témoignage de fils d'Abraham converti à Jésus-Christ sur les forums chrétiens.
Si tu m'accordes ce droit et seulement si tu le veux , je mettrai ton témoignage même sur les forums athées.

Soit richement béni mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Yedidiah

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Jeu 1 Nov - 17:05


Précieux frère:

Oui béni soit YAHWEH qui m'a fait sortir des ténèbres et me dirige par la Lumière de Son Fils bien-aimé !

C'est vraiment un condensé de mon parcours...

C'est d'accord pour diffuser le témoignage, tel qu'il est écrit; tu peux juste donner le prénom "yedidiah" concernant mon identité , mais pas plus.

En prière que cela puisse toucher des coeurs et contribuer à propager la Bonne Nouvelle du Salut,

Cordial shalom,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanisse

avatar

Messages : 2342
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : Guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Jeu 1 Nov - 18:52

Salutations bénies Yedidiah,


Sois richement béni pour ce témoignage que tu nous livres de façon aussi humble et généreusse ,ici.

J'aurai aimé en dire plus, mais ce sera pour une autre fois dès que possible.

J e te prie de m'excuser de n'aVoir pu donner de suite à ton mail, du fait de quelques petites préoccupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Ven 2 Nov - 9:08

Bonjour bien aimés.

Comme promis j'ai posté ton témoignage mon frere yedidiah sur un forum athée et sur un évangélique.
Je suppose que les athées vont être furieux et demanderont à supprimer ce thème lol!

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/Philosophie/temoignage-fils-abrahmsujet_1931_1.htm#bas

Bon sur le forum évangélique le modérateur adore supprimer les thèmes lol!

http://www.nycodem.net/forum/detail_theme.php?theme=4962

Mais au moins cela leur servira de témoignage, et qui sait peut-être cela touchera un autre fils ou fille d'Abraham.



Citation :
Mais ce qui me frappait davantage, c'est que la France s'était
comportée comme ennemie du Peuple d'Israël plusieurs fois dans son
histoire : notamment au cours des croisades (des villages entiers furent
exterminés parce que ses habitants étaient Juifs) et pendant la seconde
guerre mondiale (la police française s'est rendue complice des nazis en
organisant les rafles et les déportations vers les camps de la mort).


Concernant cette partie sombre de l'histoire de France, moi aussi c'est récemment que j'ai appris le rôle de la police et de la gendarmerie dans la rafle du Vel d'hiv le 17 juillet 1942, vers les camps de la mort nazi.
Les manuels scolaires de mon enfance ne faisaient pas figurer le rôle de la police, mais déclarait que cela eut lieu sous l'occupation allemande.
Pareillement juste une ligne parlait de la ratonnade du 17 octobre 1961, qui fit 200 morts dans les rangs algériens à Paris.
Là encore le rôle de la police était passé sous silence.

On apprend également que les alliés tout comme le Pape connaissaient l'existence des camps de la mort depuis 1942, et qu'ils jugèrent secondaire d'intervenir. Le même comportement eut lieu avec les soviétiques durant le génocide du ghetto de Varsovie, ils laissèrent les nazis exterminer les combattants juifs.

Sur la même forme de laxisme, on apprend que les Paras français et belges n’intervinrent pas pour sauver les Tutsis lors du génocide Rwandais.
Et aujourd'hui sous nos yeux les nations unis laissent Baschar Al Assad commettre un génocide sur son propre peuple , sans intervenir que par la voie diplomatique.
Cela augure que lorsque la guerre Iran-Israël éclatera : personne ne bougera le petit doigt par crainte d'y voir une escalade internationale.

Nous sommes tous naïfs, car nous n'attendons pas la lâcheté là où on devrait voir le courage.
Je pense que c'est un signe de la fin des temps lorsque l'homme n'est plus un homme.

Lorsque je vois tout cela je ne peux que dire :
viens Seigneur Jésus-Christ!
C'est lui seul qui mettra de l'ordre sur cette planète en pleine déliquescence. Ce que les croyants vivent aujourd'hui s'étendra demain à toute la terre, sous le règne du Roi des rois.

Il sera le juge des nations, L'arbitre d'un grand nombre de peuples.
De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des
serpes: Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, Et l'on
n'apprendra plus la guerre.

Maison de Jacob, Venez, et marchons à la lumière de l'Éternel! Es 2 v 4-5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Yedidiah

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Ven 2 Nov - 14:36

Tout à fait d'accord avce ton analyse.

Lors de la prochaine guerre Israël sera seul. Mais c'est le plan de Dieu afin qu'ils comprennent enfin que ce n'est pas leur armée ni les USA qui peut les sauver. Israel en tant qu'Etat va être défait, humilié, et soumis à un régime militaire. Il n'y a que cela qui pourra rabaisser l'orgueil du Peuple et sa confiance dans la chair. C'est cette confiance en eux-mêmes qui avait motivé les premiers sionistes, qui étaient des laïcs, les religieux se sont ensuite greffés sur ce mouvement surtout aprés la Shoa.

On peut s'attendre à ce que des milliers d'Israéliens quittent alors le Pays (ravagé à cause de nos fautes e de l^état dans lequel nous avons mis l'héritage de l'Eternel) et chercheront refuge en urgence. Esperons que cette fois les coeurs de Européens s'ouvriront bien grand... afin de démontrer cette fois-ci la grâce et l'amour qui est en Jésus leur Sauveur,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Ven 2 Nov - 18:21

Tu as tout à fait raison mon frere yedidiah, car selon la prophétie des jours plus sombres que la Shoah attendent Israël.

J'avais vaguement entendu les liens de la Franc-maconnerie et de Théodore Herlz , mais de découvrir que lui même tenait des propos antisémites me sidéra.
Pourtant le mouvement sioniste qui à la suite de la Shoah verra le retour d'Israël sur le sol de sa patrie, c'est à Théodore Herlz qu'il doit sa paternité.



Oui mon frere Yedidiah Israël retourna sur la terre promise non par son obéissance à la Torah, mais par un effet de la Grâce du Seigneur qui utilisa des personnes et des circonstances très spéciales, voir même déroutantes.

C'est là que cette parole de Paul trouve sa place :

Là où le péché a abondé la Grâce a surabondé. Rm 5 v 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Ven 2 Nov - 20:40

TIENS YEDIDIAH VOICI LA 1ERE REPONSE QU'4ON TE FAIT SUR DOCTISSIMO lol!

Citation :
A partir de cela il devait s'accrocher pour ressentir sa conscience et
pour faire face a cette effrayante idée.. que deviennent les morts?.

Il devait etre fort pour se joindrent en reflexion et s'epanouir pour resoudre ces questionnements.

Et
alors vient un support pour aider a soutenir les peurs et l'emotion de
douleur face a ce sentiment. Installer des paramettres de reaction dans
un cerveau naissant.

La conscience spirituelle devint un debut de
nos convictions , notre morale et nos sens de base de reflexion.. et
vola les bases de chaque religion venaient se poser.

Pourquoi
aujourd'hui, en 2012, alors , nous avons encore cette eternelle question
? l'autre clan a t'il raison et pourquoi est il different? question
inutile car le rapport avec l'etat d'etre reste le meme..

Quelque
soit ta tribue ,admet que tu as une seule et meme raison. la peur de ne
plus vivre et la peur de ne plus voir les autres..
Est ce une raison
pour continuer de discuter les convictions spirituelles differentes? en
citant les chapitres et en lisant des regles?

Ne peut on pas
comprendre que la spiritualitée n'a pas de limite. Que notre conscience
doit servir a nous lier et non a nous differencier?


Quelle réponse donnes tu à cet athée ?

Et voici la réaction d'un évangélique sur nycodem :


Citation :
qu'il
lise bien l'ancien testament et le nouveau et il saura que YHWH=
Yashuah. Jésus est le Dieu véritable et la vie éternelle (1 jn5:20).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Yedidiah

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Sam 3 Nov - 7:33


Cher Elihu,

Je ne crois pas que le sionisme et le retour d'une partie du peuple Juif en terre sainte ait été conduit par Dieu.
Comme tu l'a vu, les fondateurs du mouvement, Herzl en tête avaient des idées complètement contraires à ce que Dieu veut pour notre Peuple.
Toute l'idée des sionistes est la suivante: nous ne pourrons survivre que si nous construisons un Etat comme toutes les Nations, en comptant sur notre propre force.

Tout au long de l'histoire d'Israel, Dieu est intervenu pour sauver son Peuple, qu'il soit sur la terre promise ou en exil. Mais DIEU n'a jamais envoyé des hommes qui ne marchent pas avec LUI, mais toujours des hommes qui le craignent.
Les voies de DIEU sont droites. Sa droiture implique qu'IL ne mettra pas à la tête de SOn peuple un homme qui ne croit pas en LUI ou qui ne veut rien avoir à faire avec LUI.

C'est vrai que DIEU, dans Sa Grâce, a quand même béni l'entreprise sioniste ... surtout parce qu'IL est fidèle à Sa Promesse à Abraham, Isaac, et Israel au sujet de la terre promise. Mais cette bénédiction est comparable à celle qu'avait reçue Ishmaël.
Bien que ce n'était pas le PLAN parfait de DIeu qu'Abraham pris Hagar pour seconde femme et engendre un fils, DIEU a quand même béni son fils Ishmael.

Aussi, pareillement, l'Etet dIsrael n'était pas la meilleure volonté de DIEU. C'était la volonté de la chair, de la force brute. Mais Dieu a quand même béni.... jusqu'à ce que Sa colère se manifeste sur un peuple pécheur.


AU sujet du comemntaire sur le 1er forum:
Ce n'est pas la peur de mourir que m'a motivé dans ma recherche spirituelle. Mais plutôt: c'est la prise de conscience de l'existence de DIEU, car l'univers doit avoir un créateur. Et ensuite, c'était la soif de Le connaître et de savoir comment IL agit envers les hommes. La question de savoir ce qui se passe après la mort était certes présente, mais pas essentielle à mes yeux.

Bien sincèrement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Sam 3 Nov - 9:32

Bonjour bien aimés.

Oui mon frere Yedidiah sans l'Esprit on est rien, que l'on soit un homme ou une nation.
J'avais anticipé ta réponse et voici ce qu'il ta répondu :


Citation :
Oui je suis en accord avec toi, la perceptive sera plus ou moins
optimisée Ils incorporent l'idée de la justice et de la morale en des
regles.. et le resultat rendu apres notre destinée et notre vecu sur
terre , et face a cet obstacle la peur de la mort se combat justement a
travers ce debat spirituel & religieux . Ceux qui se definissent
comme etant "sur" que la vie ne se termine pas, (grace a leur culture
spirituelle) ont surmontés ainsi la peur qu'ils
devaient maitriser .. mais la seule raison d'exister reste l'idée
maitre de notre don de soi.. D'ou ces débats brulants en cause commune
sur les avortements , l'euthanasie et tout cela.


Le problème de cet athée est le même que l’État d'Israël : un problème existentiel, mais existensiel sans Dieu.
L'homme veut depuis le Jardin d'Eden bâtir son monde sans Dieu, or avant de recevoir l'Esprit Adam était dans un état comateux, il vivait mais d'une vie végétative.

Pareillement Israël est dans la même condition tant qu'il ne reconnaitra pas dans son entièreté le Seigneur Jésus-Christ, il est actuellement comme un corps sans tête.
D'ailleurs ceux qui sont à sa tête découragent chaque année plusieurs dizaines de milliers d’Israéliens qui préfèrent s'exiler à l'étranger.
Des fils de la Shoah sont devenus des chefs mafieux du trafique international de la cocaïne.
L'écart entre ceux qui possèdent tout et ceux qui ne possèdent rien ne cesse de se creuser, comme chez tous les copains.

Oui, l’État d'Israël est un État sioniste mais non un État juif selon l’étymologie de ce nom

Elle devint encore enceinte, et enfanta un fils, et elle dit: Cette
fois, je louerai l'Éternel. C'est pourquoi elle lui donna le nom de
Juda... Gen 29 v 35.


Paul a prophétisé le retour d'Israël non pas seulement sur sa patrie mais au Seigneur. Peut-être pensait-il au massacre des innocents de Bethléem à la naissance de Jésus-Christ.
Massacre qui eut lieu parce que le chef de l'Etat d'alors ne voulait pas de Massiah autre que lui, mais plus tard ce fut la nation qui rejeta le Massiah en le tuant.

Alors Hérode, voyant qu'il avait été joué par les mages, se mit dans
une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et
au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la
date dont il s'était soigneusement enquis auprès des mages.

Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète:

On a entendu des cris à Rama, Des
pleurs et de grandes lamentations: Rachel pleure ses enfants, Et n'a pas
voulu être consolée, Parce qu'ils ne sont plus. Mat 2 v 16-18


Si on lit ce texte sans l'oeil de l'Esprit, on pourrait en conclure que Mathieu avait bu trop de rhum lors de sa rédaction, car Rama ne se trouve pas en Juda mais en Benjamin et Bethléhem se trouve en Juda.
Matthieu raccorda cet prophétie de Jérémie sur la conversion d'Israël à la naissance de Jésus-Christ, naissance qui se fit dans les larmes.
Il en sera de même lors de la nouvelle naissance d'Israël , cette naissance se fera dans les larmes de Rachel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
sanisse

avatar

Messages : 2342
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : Guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Sam 3 Nov - 13:24


Très intéressants comme échanges,soyez bénis mes frères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Dim 4 Nov - 8:59

Bonjour bien aimés.

Il y a des athées barbares et stupides mais il y a des athées très évolués, apparemment grâce à ton poste mon frere , nous en avons trouvé un :


Citation :
La conscience vient lorsque l'etre evolue en axant son regard vers les details de son observation.
Et de la se diffuse une certaine emotion; L'etre humain l'a effectué .
Nous
ne pouvons pas confirmer pour quelques autres etres vivants, mais
d'autres especes d'humanoides ont ete ainsi fait le meme chemin
d'evolution avant de disparaitre de notre planete dans la
préhistoire(ils enterraient leurs morts, etc.. ) mais il me semble
retenir de certains animaux l'idée que le lien avec le vivant est sacré.

Le chien qui se laisse mourir sur la tombe de son maitre, ou .. le dauphin qui vient acceuillir un naufragé.. bref ..
Y a t'il de quoi imaginer que cette ébauche de reflexion soit evidente ? c'est un vaste sujet. Pour moi tu sais ,tout ce qui est sur cette terre est sacré.. et nous en somme liés.

J'aime beaucoup cette proposition relative : tout ce qui vit est sacré.

C'est très profond et nous oblige à nous remettre en question sur beaucoup de choses.
Dés lors dois je détruire le sacré pour survivre, si je le fais suis-je sacrilège, et à qui aurais-je des comptes à rendre pour ce sacrilège ?

L'essence que je mets dans ma voiture contribue à faire disparaitre chaque année des dizaines de milliers d'espèces de la faune et de la flore, je le sais et je le fais en pleine connaissance de cause à effet.
Si je ne le fais pas je ne pourrais pas subvenir aux besoins des miens, je suis condamné à tuer 1.00.000.000 de vies pour que les miens et moi puissent vivre.
C'est très cher payé, mais si je ne le fais pas ma conscience me rendra responsable d'avoir tué les miens. Finalement dans la balance qu'est ce qui pèse le plus dans la balance : ces 1 millions de vies tués ou ma conscience ???

Dés lors je découvre une loi : un grand nombre doivent mourir pour qu'un seul soit sauvé !
Mais cette même loi a son antinomie : un seul en mourant sauve un grand nombre :

L'un d'eux, Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là, leur dit: Vous n'y entendez rien;

vous ne réfléchissez pas qu'il est
dans votre intérêt qu'un seul homme meure pour le peuple, et que la
nation entière ne périsse pas.


Or, il ne dit pas cela de lui-même;
mais étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que
Jésus devait mourir pour la nation.


Et ce n'était pas pour la nation seulement; c'était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés. Jn 11 v 49-52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Dim 4 Nov - 13:42

Citation :
Pendant ce temps, le Seigneur travaillait en moi pour me faire comprendre la Nouvelle Alliance.

bien aimés la PAIX soit sur chacun de vous qui croyez en Jésus-Christ

Bien aimé frère Yedidiah la PAIX soit sur toi et ta famille.
Je tenais personnellement à te remercier d'avoir partagé ton témoignage, de pouvoir lire ton chemin de vie et de constater ton pas de foi.

Bien sur frère, je ne te cacherais pas que nous nous doutons tous ici QUE TU N'ES PAS AU BOUT DE LA RÉVÉLATION ....ELLE N'AURA DE CESSE DE GRANDIR....
Le chemin bien aimé ne te laissera guère le choix... Rassure toi tu es sur le chemin qui va tout droit au Père !
Content aussi que tu es compris comme beaucoup d'autres que cet unique chemin porte un Nom et que tu reconnaisses LE RENOUVELLEMENT DE L'ALLIANCE

En attendant que Sanisse et moi ayons un peu plus de temps, je tenais à te partager ceci:

http://pleinsfeux.com/israel-plus-grand-signe/

En particulier ceci ;

Israël existe parce que Dieu a fait une promesse à Abraham, l’ancêtre du peuple juif, et un homme de grande foi. La promesse forme une partie de l’Évangile. Paul a déclaré (Galates 3:Cool : « Aussi l’Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! ». Ainsi, bien avant l’avènement du Christ, l’Évangile avait été révélé sous la forme de promesses aux pères de la race juive. Paul, a également écrit : « Je dis, en effet, que Christ a été serviteur des circoncis, pour prouver la véracité de Dieu en confirmant les promesses faites aux pères. » (Romains 15:Cool  Le Seigneur Jésus-Christ a en outre enseigné à un Gentil : « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; Nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. » (Jean 4:22)  Cette déclaration doit être embarrassante pour les religionnaires qui prétendent que Dieu n’a pas prévu d’avenir pour la nation juive.

Parmi les promesses faites à Abraham à cause de sa foi et de son obéissance, Dieu a déclaré : « Je ferai de toi une grande nation » (Genèse 12:2). Il a invité Abraham à évaluer tous les territoires du Moyen-Orient à travers lesquels il avait voyagé, en déclarant : « Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ; car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Lève-toi, parcours le pays dans sa longueur et dans sa largeur ; Car je te le donnerai. »   (Genèse 13:14-17).

Cette promesse n’a pas encore été accomplie. Israël n’est pas une grande nation, et Abraham ne réside pas dans la terre! Par conséquent, avant que les promesses puissent être accomplies, un changement doit arriver dans le statut d’Israël, et Abraham doit être ressuscité des morts.

Peut-on être certain d’un tel avenir? Sans aucun doute! Dieu n’a pas seulement donné Sa parole à Abraham, mais a également fourni des témoins qui l’attestent en garantissant ce qu’Il a promis. Le peuple juif constitue ces témoins parce que le Dieu d’Israël a déclaré : « Vous êtes mes témoins, dit l’Éternel, c’est moi qui suis Dieu. » (Esaïe 43:12).

Le peuple juif témoigne de la vérité de la Parole de Dieu parce que leur propre préservation en tant que peuple à travers les âges, et le renouveau actuel de la nation en Terre Sainte, sont clairement conçus par Dieu et dirigés par Dieu. Le prophète Ezéchiel a déclaré : « C’est pourquoi dis à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur l’Éternel : Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël ; C’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, dit le Seigneur, l’Éternel, quand je serai sanctifié par vous  sous leurs yeux.  Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. »   (Ézéchiel 36:22-24).

Dans cette déclaration, Dieu déclarait que même si le peuple d’Israël ne tenait pas compte de ses enseignements et de ses manières, Dieu honorerait la promesse qu’il a faite à Abraham en restaurant Israël en tant que nation dans leur ancien territoire. La renaissance d’Israël aujourd’hui est la preuve que nous pouvons compter sur sa parole.

Ce fut aussi le thème de la prédication apostolique. Quand le Seigneur était sur le point de monter au ciel, ses apôtres lui ont demandé : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps où les moments que le père a fixés de sa propre autorité. » (Actes 1:6-7). Jésus n’a pas nié que le royaume serait à nouveau donné à Israël, mais a déclaré que le moment n’était pas encore mûr !

Peu après, il monta au ciel, et pendant qu’il le faisait, deux anges ont adressé les apôtres avec ces mots passionnant : « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. »  (Actes 1,11). Le retour personnel et visible du Christ pour régner sur la terre, et la restauration d’Israël proclamée par les prophètes, sont devenus la doctrine de base sur laquelle le christianisme des premiers siècles a été établi. Ainsi, Pierre a prêché : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraichissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. »  (Actes 3:19-21). La renaissance d’Israël dans la terre d’aujourd’hui est un préalable à la restauration de ces choses dont parlent les prophètes.

Israel: The Greatest Sign
by Ken Marineau

source : http://www.bibleprobe.com/greatsign.htm


Shalom



Skl


Dernière édition par sehkel le Dim 5 Jan - 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 9:23

Bonjour bien-aimés.

Ce qui est clair dans la bible c'est qu'aucun homme est parfait, même si certains en doutent.

J'ai lu tout le texte dans le lien que tu as donné bien aimé sekel, et j'observe que l'auteur passe sous silence que ce n'est pas de lui-même qu'il a mis ces textes de la Parole, mais il fait croire que Dieu lui a révélé directement tout cela. Si William Branham n'avait pas ramené Israël au centre de la prophétie, aujourd'hui personne ne le verrait.

Mais vu que pour le monde évangélique William Branham est un envoyé du diable, comme Jésus-Christ pour le monde juif, on prend de son Message et on ôte son nom.
Au lieu d'avoir du recul les prédicateurs avancent la tête enfouie dans le sable, car c'est plus rassurant.

Dans la bible le Gouverneur Zorobabel est appelé "le sceau au doigt de Dieu", on s'attend donc à un serviteur de Dieu qui fut intègre et droit avec la Parole pour porter un tel titre. Il n'eut de cesse de reconstruire le Temple de YHWH , en des temps très facheux où certains voulaient sa mort.

En ce jour-là, dit l'Éternel des armées, Je te prendrai, Zorobabel, fils
de Schealthiel, Mon serviteur, dit l'Éternel, Et je FERAI DE TOI COMME LE SCEAU QU'ON PORTE AU DOIGT dit l'Éternel des armées. Aggée 2 v 23


Il est clair que cet homme était l'équivalent des grands rois et prophètes d'Israël, pourtant il n'était pas un homme parfait. 60 ans après Néhémie et Esdras découvriront qu'il fut laxiste sur certain point, que très certainement il jugea être des détails.

A cette époque, je vis en Juda des hommes fouler au pressoir pendant
le sabbat, rentrer des gerbes, charger sur des ânes même du vin, des
raisins et des figues, et toutes sortes de choses, et les amener à
Jérusalem le jour du sabbat; et je leur donnai des avertissements le
jour où ils vendaient leurs denrées.

Il y avait aussi des Tyriens,
établis à Jérusalem, qui apportaient du poisson et toutes sortes de
marchandises, et qui les vendaient aux fils de Juda le jour du sabbat et
dans Jérusalem. Néh. 13 v 15-16


Le sabbat était devenu un détail sous Zorobabel.

Après que cela fut terminé, les chefs s'approchèrent de moi, en
disant: Le peuple d'Israël, les sacrificateurs et les Lévites ne se sont
point séparés des peuples de ces pays, et ils imitent leurs
abominations, celles des Cananéens, des Héthiens, des Phéréziens, des
Jébusiens, des Ammonites, des Moabites, des Égyptiens et des Amoréens.


Car ils ont pris de leurs filles pour
eux et pour leurs fils, et ont mêlé la race sainte avec les peuples de
ces pays; et les chefs et les magistrats ont été les premiers à
commettre ce péché. Esd. 9 v1-2


Logiquement c'étaient des choses graves, pourtant Zorobabel fut le sceau au doigt de Dieu.
Salomon l'avait déjà dit des siècles avant ce grand serviteur de Dieu :

Non, il n'y a sur la terre point d'homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais'' Ec. 7 v 20

Ce que Paul reprendra concernant Israël :

En ce qui concerne l'Évangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais
en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères.


Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel. Rm 11 v 28 -29


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 15:58

Citation :
J'ai lu tout le texte dans le lien que tu as donné bien aimé sekel, et j'observe que l'auteur passe sous silence que ce n'est pas de lui-même qu'il a mis ces textes de la Parole, mais il fait croire que Dieu lui a révélé directement tout cela. Si William Branham n'avait pas ramené Israël au centre de la prophétie, aujourd'hui personne ne le verrait.

Bien aimé frère la PAIX soit sur toi de la part de Jésus Christ.

Bien aimé frère ce que tu dis est très intéressant et bien que j'attirais l'attention sur l'Alliance en AbraHam, j'avais trouvé le passage cité conforme à ce que je voulais exprimer au frères via ce passage par manque de temps. Ceci dit bien aimé ta remarque m'intéresse. Peux tu être plus explicite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 17:48

Les dénominations auxquelles j'ai participé , aucune ne me parla d'Israël comme signe prophétique mais plutôt comme grosse emmerde pour les palestiniens.

A l'époque où tous les pasteurs américains voyaient dans la guerre froide avec l'URSS un signe prophétique de la Bête, William Branham fut le premier prédicateur à dire de laisser les soviétiques tranquilles et de regarder à Israël pour savoir quel heure est-il à l'horloge de Dieu.
Je ne me souviens plus de la prédication.
Mon bien-aimé lirlandais doit s'en souvenir.

C'est avec William Branham que j'appris à considérer Israël autrement, que ce qu'on m'avait enseigné durant des années.

Pour l'évangélique moyen cela se résume à : les juifs ont crucifiés Jésus mais s'ils se convertissent ils sont sauvés.
L'imbrication d'Israël dans la prophétie ne saute pas à leurs yeux, car Dieu traite avec l’Église qui est la nouvelle Israël.
Il suffit d'observer que plus de la moitié de la doctrine évangélique se base sur la Torah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 18:35

Citation :
C'est avec William Branham que j'appris à considérer Israël autrement, que ce qu'on m'avait enseigné durant des années.

Bien aimé, j'avais compris cela. Mais ce que j'aimerais que tu puisses clarifier c'est justement cela. Voudrais tu dire que William Branham serait l'instigateur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 19:05

Sans doute fais tu allusion à ceci en rapport avec le texte cité plus haut au frère ?!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 19:09

Citation :
122 C’est là que j’essayais de dire à ce frère, qui est assis ici, qui parle d’aller en Israël : tenez-vous loin d’Israël! Tenez-vous loin de là, vous tous qui parlez d’aller convertir les Juifs. Avant que ce Message soit terminé, vous verrez que c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR, par la Parole et aussi par l’Esprit. Israël sera convertie, toute la nation en une nuit. La Bible le dit. Mais l’Évangile n’est même pas pour eux. Il y a quelques “renégats”, qui sont en dehors, et ainsi de suite, comme ça, qui entrent et, qui sont en dehors du corps principal des Juifs, qui entrent et reçoivent le salut. C’est vrai. Je crois ça de tout mon–mon coeur.

Mais, souvenez-vous, tant qu’Israël est en dehors de son pays, ils ne peuvent pas être sauvés. Maintenant ils retournent. Et ils seront sauvés, toute la nation au complet, en un jour. La Bible le dit. Un jour ramènera entièrement, ramènera tout Israël à Dieu. Quelque chose de tellement puissant va arriver en Israël un de ces jours, que ça va ébranler la nation tout entière. Même le prophète s’est écrié, il a dit : “Tu as fait cela en un jour.” En un jour, ils verront. Quelque chose de puissant arrivera.

123 À mon avis, ce sera un prophète puissant, qui paraîtra et qui se tiendra devant Israël, pour leur prouver que le Messie est toujours vivant, que ce Messie qu’ils ont rejeté est...?...

124 Maintenant ils lisent cette petite Bible, là, la Bible d’Israël. Ils La lisent de droite à gauche, c’est leur manière de lire. Vous savez comment la langue juive s’écrit. Alors, quand ils La lisent... Et ils lisent cela, Lewi Pethrus leur a envoyé un million de Bibles. Ils ont dit : “Si ce Jésus...” C’étaient ces Juifs qui avaient été ramenés d’Iran, de par là, ils n’avaient jamais entendu parler d’un Messie. Et, au moment où ils allaient retourner dans leur patrie, eh bien, ils ne voulaient pas monter en avion. Ils en étaient encore à labourer avec les anciennes charrues. Vous avez lu ça, c’était dans le magazine Look. Combien ont lu les articles, dans Look et dans Time? Mais oui, bien sûr. Voyez? Ils ne voulaient pas monter là-dedans. Ce vieux rabbin s’est tenu là, et il a dit : “Souvenez-vous, notre prophète a dit que nous allions retourner dans notre patrie sur les ailes d’un aigle.” Alléluia!


Les nations se disloquent, Israël se réveille,

Les signes que la Bible a prédits;

Les jours des nations sont comptés, ils sont remplis d’effroi;

“Retournez, ô dispersés, vers les vôtres.”


125 Vous feriez mieux de vous réveiller. Vous l’avez entendu, et entendu, et entendu, mais, un de ces jours, ce sera pour la dernière fois. Israël retourne dans sa patrie. Le jour où Dieu décidera qu’Israël est une nation, ce jour-là, il n’y aura plus un seul non-Juif de sauvé. […]


132 C’est exactement ce qui est arrivé à l’église. Nous nous sommes tous faits méthodistes, baptistes, presbytériens. “Et nous, on est diplômé de Hartford! On est diplômé de Wheaton! On est diplômé de quelque part ailleurs, ou de Bob Jones! On–on est licencié en lettres! On a un doctorat en théologie, un doctorat en droit, ou autre chose!” Et ça donne quoi au bout du compte? Un tas d’absurdités.

C’est comme ça que ça se passait en Égypte. Et jamais Dieu n’a traité avec Israël, tant qu’elle n’est pas retournée dans sa patrie. […]


140 Ismaël et Isaac sont encore là, à se disputer le terrain, mais il appartient à Israël. S’il vous arrive d’aller dans la nouvelle Jérusalem, on ne vous laissera pas passer dans la vieille Jérusalem. Vous devrez d’abord aller là-bas, pour qu’ils vous expliquent tout ça, les Arabes, et après, ils vous font passer de l’autre côté. Ça, ce sont les enfants d’Ismaël. Mais attendez, il viendra un temps où les enfants de Dieu la reprendront. C’est exact. Jérusalem sera reconstruite. Le sacrifice perpétuel sera établi.

Et l’antichrist fera une alliance pour les sept dernières semaines. Et, au milieu, il rompra cette alliance, il les fera tous passer au catholicisme. C’est comme ça que l’abomination se répandra partout, et alors la fin viendra. […]


150 Israël, qui retourne dans sa patrie, Israël. Permettez-moi juste de dire ceci maintenant, pendant que... Je pense que ce n’est plus enregistré. Permettez-moi de dire ceci. À l’heure même où Israël est devenue une nation... La raison pour laquelle j’ai toujours cru – je le dis devant mon auditoire, ici – qu’il y avait quelque chose, que j’allais avoir un rôle à jouer, avant de mourir, pour ramener Israël au Seigneur. C’est qu’à l’heure même, d’après la charte panaméricaine, où Israël a été déclarée une nation, pour la première fois depuis qu’ils avaient été dispersés il y a deux mille ans, qu’ils n’étaient plus un peuple, c’est exactement à cette heure-là, précisément à cette heure, que l’Ange du Seigneur m’a rencontré là-bas, et qu’Il m’a envoyé vers... avec l’Évangile. Exactement en même temps : le 7 mai 1946.


(Les Instructions de Gabriel à Daniel, §122-150, 30 juillet 1961)







Vous ne pouvez pas faire de Dieu trois personnes ou trois parties. Vous ne pouvez pas dire à un Juif qu’il y a un Père, et un Fils, et un Saint-Esprit. Il vous dira tout de suite d’où cette idée-là est venue. Les Juifs savent que ce credo a été établi au concile de Nicée. Pas étonnant qu’ils nous traitent de païens.

Nous parlons d’un Dieu qui ne change pas. Les Juifs aussi croient cela. Seulement, l’Église a changé ce Dieu immuable de UN à TROIS. Mais la lumière revient au temps du soir. Comme c’est frappant de voir que cette vérité revient au moment où les Juifs retournent en Palestine. Dieu et Christ sont UN. Ce Jésus est À LA FOIS SEIGNEUR ET CHRIST. […]


(Exposé des Sept Âges de l’Eglise, chapitre 1, page 29)




[…]Nous en arrivons donc au dernier âge : l’Âge de Laodicée. C’est l’âge où nous vivons. Nous savons que cet âge est le dernier, car les Juifs sont de retour en Palestine. Quels que soient les événements qui les y ont amenés, ils y sont. Et c’est maintenant le temps de la moisson. Mais avant qu’on puisse moissonner, il faut une maturation. Il faut que les deux vignes mûrissent.


(Exposé des Sept Âges de l’Eglise, chapitre 10, page 366)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 19:12

Il y a quelques années je parlais avec un frere sur les 7 sceaux de l'apocalypse, j'ai eut la surprise de découvrir qu'il connaissait déjà tout cela.
Stupéfait je le questionnais pour trouver par où connaissait-il toute cette révélation ?
Il m'appris que c'était son pasteur durant plusieurs dimanches qui avait apporté cet enseignement.

Il y a énormément d'enseignants actuels qui se réfèrent en secret à William Branham, ils en connaissent autant que toi et moi
.

Bien vu mon frere sekhel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
sanisse

avatar

Messages : 2342
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : Guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Lun 5 Nov - 21:01


Extraordiaire, mon frère Sehel!!
Sois béni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Mar 6 Nov - 2:43

bien aimée Sanisse la PAIX soit sur toi chère sœur de la part de Jésus-Christ

Bien aimée il n'y a rien d'étonnant, j'ai seulement fait une petite recherche.. En contre partie je m'étonne de trouver sur la toile que dans la période ou Branham parlait de cela, il n'était pas le seul. À part la révélation des 7 sceaux le sujet de l'élection d'Israel était déjà sur le tapis. C'est à cela que j'aurai souhaité trouver qui a été le premier a avoir la révélation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sehkel

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Mar 6 Nov - 2:45

Citation :
MasquerHistoire du sionisme chrétien

Le restaurationnisme, début du sionisme chrétien

Des théologiens protestants comme les Britanniques Joseph Mede (1586-1635) et Richard Baxter (1615-1691), interprétant les prophéties de l'Ancien Testament, commencèrent à prédire une conversion massive des Juifs au christianisme et leur restauration en Israël. En 1621, Sir Henry Finch (1558-1625), membre du Parlement britannique affichant un protestantisme fervent, publia un ouvrage d'exégèse biblique intitulé The World's Great Restauration, or the Calling of the Jews dans lequel il prédisait le retour imminent des douze tribus d'Israël en Terre sainte.

Un écrivain et diplomate français, Isaac de la Peyrère (1596-1676), secrétaire du prince de Condé, a exprimé à plusieurs reprises des points de vue théologiques en faveur d'un retour des Juifs en Palestine.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, un courant chrétien proto-sioniste s'installa progressivement au cœur de l'Angleterre : le restaurationnisme[17]. Un certain nombre de théologiens et de penseurs s'en sont faits les hérauts, à l'image de Thomas Newton (1704-1782), évêque de Bristol ou de Anthony Ashley Cooper (1801-1885), comte de Shaftesbury.

D'après l'historien Paul Merkley, Napoléon Bonaparte aurait fait valoir des arguments proto-sionistes au cours de son séjour au Proche-Orient et lors de ses batailles contre les Turcs en Palestine en 1799, incitant les Juifs d'Asie et d'Afrique à réclamer la restauration de leurs droits civiques sur la terre de Palestine[18].

Le désir de restaurer les Juifs en Terre sainte s'accompagnait souvent du vœu de les convertir : au cœur des efforts missionnaires résidait l'idée que la conversion des Juifs était un préalable au retour du Christ et à l'avènement de la fin des temps. À la tête de la London Society for Promoting Christianity among the Jews, fondée en 1808, le révérend anglican Lewis Way a contribué à populariser, notamment à travers son magazine The Jewish Expositor, l'idée qu'un retour des Juifs en Palestine hâterait leur conversion et le retour sur terre celui du Christ[19].

Au XIXe siècle, le proto-sionisme chrétien se répandit progressivement dans différentes confessions chrétiennes américaines[20]. En 1891, le premier document américain en faveur du sionisme fut publié par un chrétien, sous la forme d'une pétition « en faveur de la restauration de la Palestine aux Juifs » et présenté au président des États-Unis Benjamin Harrison. Encouragé par les dirigeants sionistes Nathan Strauss et Louis Brandeis, l'auteur de la pétition, William Blackstone, parvint à présenter en 1917 au président Woodrow Wilson une nouvelle version de sa pétition, qui l'accueillit favorablement[21].

William Hechler, chrétien restaurationniste germano-britannique, rencontra le 10 mars 1896 à Vienne Théodore Herzl, théoricien du sionisme juif moderne. Une amitié et une collaboration entre les deux hommes s'ensuivit. Hechler étant tuteur du prince héritier du grand-duc de Bade, il réussit à organiser en 1898 deux rencontres entre Theodor Herzel et Guillaume II qui contribuèrent à crédibiliser le sionisme.

Les dirigeants sionistes surent faire jouer la fibre religieuse des dirigeants chrétiens qu'ils rencontraient. Ainsi, Chaïm Weizmann, connaissait les influences familiales philosémites et restaurationnistes de David Lloyd George, ministre des Finances puis Premier ministre britannique de 1916 à 1918[22]. De même, Arthur Balfour, homme pieux, était profondément séduit par la perspective du rétablissement d'un pouvoir juif en Palestine.

Le sionisme chrétien et l'État d'Israël depuis 1948

La naissance d'Israël a ému de nombreux chrétiens évangéliques dans le monde entier. De nombreux militants chrétiens sionistes présentent les événements de 1948 comme fondateurs de leur activité, comme David Allen Lewis, qui à quinze ans était déjà sensibilisé à la question par une série de prêches donnés dans son église des Assemblées de Dieu, à Britton, dans le Dakota du Sud[23].

Les évangéliques dressèrent un parallèle entre la proclamation officielle de la création d'Israël et les versets d'Ésaïe 66 : 7-8 affirmant qu'un pays ne peut naître en un jour, si ce n'est celui du peuple élu[Note 1].

Cependant, bien que diffus dans la société américaine, le sionisme chrétien moderne est resté confiné aux débats théologiques de la communauté évangélique jusque dans les années 1970. 1948 était la condition pour qu'émerge le sionisme chrétien[24].

La guerre des Six Jours a été le déclencheur qui a permis à nombre de chrétiens évangéliques de passer d'un soutien spirituel fondé sur la prière à des actions pratiques en faveur de la restauration juive en Palestine. L'unification de Jérusalem et la prise par Israël de terres faisant partie de l'Israël biblique a réjoui des chrétiens sionistes comme Jerry Falwell ou Cheryl Morrison[25]. À partir de 1967, les chrétiens sionistes créèrent des organisations d'aide humanitaire ambitieuses pour fournir une assistance financière aux Israéliens et aux Juifs du monde entier.

Ému par l'aventure israélienne, sioniste passionné, le pasteur, théologien et docteur en linguistique sémitique G. Douglas Young a beaucoup contribué au rapprochement entre évangéliques et Israéliens[26]. Il fonda en 1957 un institut rebaptisé Jerusalem University College qui, en 1971, organisa une conférence à laquelle participèrent plus de 1500 délégués venus de 30 pays qui célébra l'unité de Jérusalem sous contrôle juif. G. Douglas Young a également créé en 1976 l'organisation Bridges for Peace (BFP), conçue dans l'objectif de bénir le peuple juif.

Le Premier ministre israélien de 1977 à 1983, Menahem Begin, encouragea les croyances des sionistes chrétiens. Il cultiva ses liens avec un certain nombre de dirigeants évangéliques fondamentalistes comme Jerry Falwell, David Allen Lewis, Hal Lindsey, Pat Robertson ou encore Billy Graham. Menahem Begin entretint d'ailleurs une véritable amitié avec Jerry Falwell, qui reçut le prix Jabotinsky, témoignage d'une grande reconnaissance des milieux nationalistes israéliens[27].

En 1978, le pasteur pentecôtiste américain David Allen Lewis, fonda avec d'autres dirigeants protestants, dont le professeur méthodiste Franklin Litell, la National Christian Leadership Conference for Israel (NCLCI), qui avait vocation à fédérer les chrétiens sionistes au-delà de leurs dénominations[28].

En 1980, un groupe d'évangéliques résidant à Jérusalem mené par le théologien néerlandais Jan Willem van der Hoever a fondé l'International Christian Embassy Jerusalem (ICEJ), un "acte de solidarité" à la suite du vote de la Knesset établissant Jérusalem comme la capitale "une et indivisible" d'Israël. L'ICEJ s'est beaucoup développé, multipliant ses activités de la publication de bulletins d'information à des programmes d'aide aux entreprises et aux immigrants juifs, notamment originaires d'Union soviétique [29].

Source : Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Mar 6 Nov - 8:40

Bonjour bien-aimés.

Très intéressante cette longue liste de noms protosionistes bien aimé sekhel, seulement hormis les noms de Napoléon Bonaparte et de Théodore Herlz tous les autres sont totalement inconnus.

J'observe qu'ils étaient des intellectuels, donc ils évoluaient dans un cercle qui n'était nullement celui de William Branham ou du commun des mortels, dés lors la portée de leurs paroles oscillait dans la ligne de leur cercle.

On a pas de prédication enregistrée de William Branham datant de 1948, mais on sait que les Assemblées de Dieu aux USA le sollicitaient pour ses campagnes d'évangélisation où les prodiges et les miracles s'accomplissaient comme nul part ailleurs.
Ce n'est donc pas depuis 1961 qu'il insista sur le retour d'Israël comme s'inscrivant dans la prophétie.

Des gens qui viennent après coup dire qu'ils savaient cela , car Dieu était déjà venu leur dire cela personnellement pendant qu'ils ouvraient la porte de leur frigidaire pour boire un coca-cola bien frais, sont légions.
J'observe que sur cette longue liste de personnages inconnus , l'homme connus mondialement pour sa prise de position en faveur d'Israël n'y figure pas.

C'est un peu bizarre , on sent comme une odeur de sectarisme ou de révisionnisme.

Un Bildad de Schoua ou un Eliphaz de Théman n'auraient jamais été connus s'il n' y avait pas eut au commencement un Job. Il ya une foule de personnalités religieuses qui doivent leur "succès" à celui qu'ils considèrent comme un envoyé du diable.

Toutefois je m'étonne qu'ils s'inspirent en secret d'une personne qu'ils affirment être du démon !

Ils me font penser aux athées qui s'inspirent des paroles bibliques pour faire évoluer leur pensée, puis qui affirment sans vergogne : la bible est un livre de mythes et légendes !
Ou plus aberrant encore est celui qui s'inspire du sermon sur la montage pour développer sa philosophie en lui donnant une hauteur remarquable, puis qui affirme sans honte : Jésus était un manipulateur !

Seulement les gens qui font ce genre de compromis ne pourront pas avancer plus loin, car ce n'est pas d'un homme qu'ils se moquent mais de Dieu.

Je suis environné de moqueurs, Et mon oeil doit contempler leurs insultes.

Sois auprès de toi-même ma caution; Autrement, qui répondrait pour moi?

Car tu as fermé leur coeur à l'intelligence; Aussi ne les laisseras-tu pas triompher.

On invite ses amis au partage du butin, Et l'on a des enfants dont les yeux se consument.

Il m'a rendu la fable des peuples, Et ma personne est un objet de mépris. Job 17 v 2-6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4354
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   Mar 6 Nov - 21:08

Citation :
Des théologiens protestants comme les Britanniques Joseph Mede
(1586-1635) et Richard Baxter (1615-1691), interprétant les prophéties
de l'Ancien Testament, commencèrent à prédire une conversion massive des
Juifs au christianisme

Bien on va plus loin encore dans le temps : au 3 eme siècle ap JC les ébionites étaient des protosionistes qui se caractérisaient par leur rejet de l'enseignement de Paul et leur prédilection pour la Torah.
Donc si on cherche des protosionistes on en trouvera depuis même l’apôtre Paul, mais l'important est dans notre âge lorsque cet événement se réalisa en mai 1948.

La personnalité mondialement connu qui y vit un signe prophétique ne fut ni le Pape Pie 12, ni Billy Graham, ni l'archevêque de Canteurbeury, ni aucun autre, que William Branham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage de foi: Rencontre avec le Messie en Terre d'ISRAEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Communication avec les défuns
» témoignages de parents pour un mémoire orthophonique
» Que faire avec un ver de terre blessé?
» Lisa
» histoire de couple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELIHU-MISSION :: BIBLE ET DOCTRINE :: Evangelisation-
Sauter vers: