ELIHU-MISSION

forum à caractère évangélique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    
CAR IL N' Y A PAS DE DISTINCTION : TOUS ONT PECHE ET SONT PRIVES DE LA GLOIRE DE DIEU, ET ILS SONT GRATUITEMENT JUSTIFIES PAR SA GRACE, PAR LE MOYEN DE LA REDEMPTION QUI EST EN JESUS-CHRIST. Romains 3 verset 23-24
Derniers sujets
» Jésus, dieu ou Dieu
Aujourd'hui à 6:36 par Elihu

»  JESUS-CHRIST , CET HOMME QUI NE POSSEDAIT PAS SIMPLEMENT 1OO°/° DE L'ESPRIT DE VERITE
Sam 16 Sep - 17:37 par sanisse

» C'EST QUOI LA BIBLE?
Sam 2 Sep - 8:19 par GèreArt

» Présentation de GèreArt
Mar 29 Aoû - 16:33 par GèreArt

» La condition de l'Epouse
Ven 25 Aoû - 19:37 par Tempérance

» Israël dans la prophétie
Lun 21 Aoû - 20:34 par Tempérance

» L'étoile de la mort
Sam 12 Aoû - 7:00 par Elihu

» Le sermon sur la montagne
Mer 9 Aoû - 6:47 par Sauvée

» Le Nom Nouveau De DIEU Révélé Dans Les Tonnerres
Mer 9 Aoû - 6:38 par Sauvée

Meilleurs posteurs
Elihu (4326)
 
sanisse (2342)
 
Tempérance (1208)
 
fidel castor (1007)
 
Lirlandais (649)
 
Bourrique (373)
 
sehkel (338)
 
poukina (190)
 
Sauvée (171)
 
Mel (138)
 
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 168 le Ven 31 Déc - 19:59
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
ALLELUIA
Forum
SIGNE ( ARIZONA1963 )

Partagez | 
 

 Âme ! être, c'est aimer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tempérance

avatar

Messages : 1208
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Âme ! être, c'est aimer...   Mer 13 Mar - 13:06

Bien qu'il ait pris le grand risque de "peindre" Dieu comme étant surtout un Amour passif et clément à l'extrême, laxiste presque...Cet Homme a le mérite d'avoir mis en exergue que Dieu est Amour et que la justice des hommes n'est rien devant Sa bonté qui est éternelle!





Âme ! être, c'est aimer.

Il est.

C'est l'être extrême.
Dieu, c'est le jour sans borne et sans fin qui dit : j'aime.
Lui, l'incommensurable, il n'a point de compas ;
Il ne se venge pas, il ne pardonne pas ;
Son baiser éternel ignore la morsure ;
Et quand on dit : justice, on suppose mesure.
Il n'est point juste ; il est. Qui n'est que juste est peu.
La justice, c'est vous, humanité ; mais Dieu
Est la bonté
. Dieu, branche où tout oiseau se pose !
Dieu, c'est la flamme aimante au fond de toute chose.
Oh ! tous sont appelés et tous seront élus.
Père, il songe au méchant pour l'aimer un peu plus.
Vivants, Dieu, pénétrant en vous, chasse le vice.

L'infini qui dans l'homme entre, devient justice,
La justice n'étant que le rapport secret
De ce que l'homme fait à ce que Dieu ferait.
Bonté, c'est la lueur qui dore tous les faîtes ;
Et, pour parler toujours, hommes, comme vous faites,
Vous qui ne pouvez voir que la forme et le lieu,
Justice est le profil de la face de Dieu.

Vous voyez un côté, vous ne voyez pas l'autre.
Le bon, c'est le martyr ; le juste n'est qu'apôtre ;
Et votre infirmité, c'est que votre raison
De l'horizon humain conclut l'autre horizon.
Limités, vous prenez Dieu pour l'autre hémisphère.
Mais lui, l'être absolu, qu'est-ce qu'il pourrait faire
D'un rapport ? L'innombrable est-il fait pour chiffrer ?

Non, tout dans sa bonté calme vient s'engouffrer.
On ne sait où l'on vole, on ne sait où l'on tombe,
On nomme cela mort, néant, ténèbres, tombe,
Et, sage, fou, riant, pleurant, tremblant, moqueur,
On s'abîme éperdu dans cet immense coeur !
Dans cet azur sans fond la clémence étoilée
Elle-même s'efface, étant d'ombre mêlée !
L'être pardonné garde un souvenir secret,
Et n'ose aller trop haut ; le pardon semblerait
Reproche à la prière, et Dieu veut qu'elle approche ;
N'étant jamais tristesse, il n'est jamais reproche,
Enfants. Et maintenant, croyez si vous voulez !


En tout cas,c'est sûr que cet homme a lu la Bible, oui....il a bien lu la Bible:

Il n'y a qu'un Livre qui contient toute la sagesse humaine éclairée de toute la Sagesse Divine, un livre que la vénération des peuples appelle " le livre " : La Bible. Victor Hugo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4326
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Mer 13 Mar - 14:16

VOICI UN POEME QUI SERVIRA A SANISSE POUR SES ÉLÈVES.
Félicitations petite soeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Tempérance

avatar

Messages : 1208
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Ven 21 Juin - 16:58

Un poème qui m'a beaucoup influencée dans la vie:


Citation :
Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir ; 

Si tu peux être amant sans être fou d’amour, 
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre, 
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, 
Pourtant lutter et te défendre ; 

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles 
Travesties par des gueux pour exciter des sots, 
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles 
Sans mentir toi-même d’un mot ; 

Si tu peux rester digne en étant populaire, 
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois, 
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère, 
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ; 

Si tu sais méditer, observer et connaître, 
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur, 
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître, 
Penser sans n’être qu’un penseur ; 

Si tu peux être dur sans jamais être en rage, 
Si tu peux être brave et jamais imprudent, 
Si tu sais être bon, si tu sais être sage, 
Sans être moral ni pédant ; 

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront, 

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tous jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
Tu seras un homme, mon fils.

(“If-” de Rudyard Kipling (1910) traduit de l'anglais par André Maurois (1918).)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance

avatar

Messages : 1208
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Mer 18 Sep - 19:50

Ils sont nombreux les bienheureux
Qui n'ont jamais fait parler d'eux
Et qui n'ont pas laissé d'image
Tous ceux qui ont depuis des âges
Aimé sans cesse et de leur mieux
Autant leurs frères que leur Dieu !

Ceux dont on ne dit pas un mot
Ces bienheureux de l'humble classe
Ceux qui n'ont pas fait de miracle
Ceux qui n'ont jamais eu d'extase
Et qui n'ont laissé d'autre trace
Qu'un coin de terre ou un berceau.

Ils sont nombreux, ces gens de rien
Ces bienheureux du quotidien
Qui n'entreront pas dans l'histoire
Ceux qui ont travaillé sans gloire
Et qui se sont usé les mains
A pétrir, à gagner le pain.

Ils ont leurs noms sur tant de pierres
Et quelquefois dans nos prières
Mais ils sont dans le coeur de Dieu !
Et quand l'un d'eux quitte la terre
Pour gagner la maison du Père
Une étoile naît dans les cieux.

[Robert Lebel, prêtre et compositeur]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance

avatar

Messages : 1208
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Ven 27 Sep - 16:02

Marc 13:13: Et vous serez haïs de tous à cause de mon nom(...)



J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.

(Alfred de Musset)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance

avatar

Messages : 1208
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Sam 8 Fév - 11:32

C'est mignon ...♥♥♥♥♥♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sauvée

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 24/01/2014
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Dim 9 Fév - 19:50

Oh merci ma Sœur, j'aime bcp ces poèmes ! celui "tu seras un homme mon fils" je le connaissais et il me touchait bcp, merci de l'avoir mis ici !

Voici ma contribution... c'est un classique, dont j'ai eu connaissance au début de ma conversion.

Des pas sur le sable



Du poète brésilien Ademar De Barros






Une nuit, j’ai eu un songe.



J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en
compagnie du Seigneur.



Dans le ciel apparaissaient, les unes après les autres,
toutes les scènes de ma vie.



J’ai regardé en arrière et j’ai vu qu’à chaque
scène de ma vie, il y avait deux paires de traces sur le sable:
L’une était la mienne, l’autre était celle du Seigneur.



Ainsi nous continuions à marcher, jusqu’à ce que tous
les jours de ma vie aient défilé devant moi.



Alors je me suis arrêté et j’ai regardé en arrière.
J’ai remarqué qu’en certains endroits, il n’y avait
qu’une seule paire d’empreintes, et cela correspondait
exactement avec les jours les plus difficiles de ma vie,
les jours de plus grande angoisse, de plus grande peur
et aussi de plus grande douleur.



Je l’ai donc interrogé : " Seigneur… tu m’as dit que tu
étais avec moi tous les jours de ma vie et j’ai accepté
de vivre avec Toi. Mais j’ai remarqué que dans les pires
moments de ma vie, il n’y avait qu’une seule trace de pas.
Je ne peux pas comprendre que tu m’aies laissé seul
aux moments où j’avais le plus besoin de Toi. "



Et le Seigneur répondit : " Mon fils, tu m’es tellement
précieux ! Je t’aime ! Je ne t’aurais jamais abandonné,
pas même une seule minute !



Les jours où tu n’as vu qu’une seule trace de pas sur le
sable, ces jours d’épreuves et de souffrances, eh bien:
c’était moi qui te portais. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance

avatar

Messages : 1208
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Mer 12 Fév - 21:41

Hello,

Z"inquiétez pas, chui en mode "écrire tout ça? pas aujourd'hui" ; du coup, je patauge un peu...mais je ne vous oublie pas! Tenez!

C'est spécialement pour mon frère Elihu qui est né sous l'amour,mon frère Elihu  dont la voix me manque et qui dans cinq jours, Dieu voulant, fête son anniversaire. Oh!  Petite fantaisie de ma part à l'égard de mon bien-aimé grand frère!

C'est pour tous, en vrai! C'est très beau ! flower  flower  flower  flower 

L'Amour de l'Amour.

I.

Aimez bien vos amours ; aimez l'amour qui rêve
Une rose à la lèvre et des fleurs dans les yeux ;
C'est lui que vous cherchez quand votre avril se lève,
Lui dont reste un parfum quand vos ans se font vieux.

Aimez l'amour qui joue au soleil des peintures,
Sous l'azur de la Grèce, autour de ses autels,
Et qui déroule au ciel la tresse et les ceintures,
Ou qui vide un carquois sur des coeurs immortels.

Aimez l'amour qui parle avec la lenteur basse
Des Ave Maria chuchotés sous l'arceau ;
C'est lui que vous priez quand votre tête est lasse,
Lui dont la voix vous rend le rythme du berceau.

Aimez l'amour que Dieu souffla sur notre fange,
Aimez l'amour aveugle, allumant son flambeau,
Aimez l'amour rêvé qui ressemble à notre ange,
Aimez l'amour promis aux cendres du tombeau !

Aimez l'antique amour du règne de Saturne,
Aimez le dieu charmant, aimez le dieu caché,
Qui suspendait, ainsi qu'un papillon nocturne,
Un baiser invisible aux lèvres de Psyché !

Car c'est lui dont la terre appelle encore la flamme,
Lui dont la caravane humaine allait rêvant,
Et qui, triste d'errer, cherchant toujours une âme,
Gémissait dans la lyre et pleurait dans le vent.

Il revient ; le voici : son aurore éternelle
A frémi comme un monde au ventre de la nuit,
C'est le commencement des rumeurs de son aile ;
Il veille sur le sage, et la vierge le suit.

Le songe que le jour dissipe au coeur des femmes,
C'est ce Dieu. Le soupir qui traverse les bois,
C'est ce Dieu. C'est ce Dieu qui tord les oriflammes
Sur les mâts des vaisseaux et des faîtes des toits.

Il palpite toujours sous les tentes de toile,
Au fond de tous les cris et de tous les secrets ;
C'est lui que les lions contemplent dans l'étoile ;
L'oiseau le chante au loup qui le hurle aux forêts.

La source le pleurait, car il sera la mousse,
Et l'arbre le nommait, car il sera le fruit,
Et l'aube l'attendait, lui, l'épouvante douce
Qui fera reculer toute ombre et toute nuit.

Le voici qui retourne à nous, son règne est proche,
Aimez l'amour, riez ! Aimez l'amour, chantez !
Et que l'écho des bois s'éveille dans la roche,
Amour dans les déserts, amour dans les cités !

Amour sur l'Océan, amour sur les collines !
Amour dans les grands lys qui montent des vallons !
Amour dans la parole et les brises câlines !
Amour dans la prière et sur les violons !

Amour dans tous les coeurs et sur toutes les lèvres !
Amour dans tous les bras, amour dans tous les doigts !
Amour dans tous les seins et dans toutes les fièvres !
Amour dans tous les yeux et dans toutes les voix !

Amour dans chaque ville : ouvrez-vous, citadelles !
Amour dans les chantiers : travailleurs, à genoux !
Amour dans les couvents : anges, battez des ailes !
Amour dans les prisons : murs noirs, écroulez-vous !

II.

Mais adorez l'Amour terrible qui demeure
Dans l'éblouissement des futures Sions,
Et dont la plaie, ouverte encor, saigne à toute heure
Sur la croix, dont les bras s'ouvrent aux nations.



[Germain Nouveau.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanisse

avatar

Messages : 2342
Date d'inscription : 08/05/2010
Localisation : Guadeloupe

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Jeu 13 Fév - 17:06

Bonjour mes soeurs bien-aiméées Sauvée et Temtemp



Ce fil est superbe.Merci à toutes les deux.

Temtemp , j'ai écouté et réécouté ROSSIGNOL:très belle chanson. Cela donne envie de tomber amoureuse mais....lol lol

soyez bénies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4326
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Ven 14 Fév - 8:53

Bonjour bien-aimés.

Merci ma petite soeur pour tes encouragements qui ont mêmes encouragés notre soeur sanisse dans sa souffrance.
Ton poème a fait remonter à mes souvenirs le livre poétique de Christian Bobin : Le Très-Bas.

Citation :
Au treizième siècle il y avait les marchands, les prêtres et les soldats. Au vingtième siècle il n’y a plus que les marchands. Ils sont dans leurs boutiques comme des prêtres dans leurs églises. Ils sont dans leurs usines comme des soldats dans leurs casernes. Ils se répandent dans le monde par la puissance de leurs images. On les trouve sur les murs, sur les écrans, dans les journaux. L’image est leur encens, l’image est leur épée. Le treizième siècle parlait au coeur.

"Il ne lui était pas nécessaire de parler fort pour se faire entendre. Les chants du Moyen- Age font à peine plus de bruit que de la neige tombant sur de la neige. Le vingtième siècle parle à l’oeil, et comme la vue est un des sens les plus volages, il lui faut hurler, crier avec des lumières violentes, des couleurs assourdissantes, des images désespérantes à force d’être gaies, des images sales à force d’être propres, vidées de toute ombre comme de tout chagrin. Des images inconsolablement gaies. C’est que le vingtième siècle parle pour vendre et qu’il lui faut en conséquence flatter l’oeil - le flatter et l’aveugler en même temps. L’éblouir. Le treizième siècle a beaucoup moins à vendre - Dieu ça n’a aucun prix, ça n’a que la valeur marchande d’un flocon de neige tombant sur des milliards d’autres flocons de neige.”

Oui mon Seigneur est venu dans une grande fragilité, où jusqu'à aujourd'hui les hommes peuvent le juger de faux-prophète. Il a annoncé la fin du monde au premier siècle , les moqueurs s'en empare pour affirmer que c'est la preuve qu'il était un faux-prophète. Or ils oublient que lui-même l'a déclaré :

Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Mat 24 v 36.

Toutefois si la fin du monde n'eut pas lieu au 1er siècle , mais ce fut bien la fin d'un monde :

Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple.

Ils tomberont sous le tranchant de l'épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplies.

Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots,

les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées.

Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Luc 21 v 23-27.


Tout ces événements se sont produits pour Israël au 1er siècle, mais lui n'est pas venu en gloire à ce moment.
Flavius Joseph raconte dans son livre la "guerre des juifs", au 1er siècle :

Citation :
Ainsi, il y eu une étoile ressemblant à une épée qui se tint au-dessus de la ville, et une comète qui dura une année entière. Donc, aussi, avant la rébellion des Juifs, et avant les agitations qui précédèrent la guerre, lorsque le peuple entra, en grandes foules, pour la fête des pains sans levain, le huitième jour du mois de Nisan, et à la neuvième heure de la nuit, une lumière brilla si fortement autour de l'autel et du Temple, qu'il fit clair comme en plein jour; et la lumière dura une demi-heure. Cette lumière parue être un signe de bonne fortune aux néophytes.

Mais si la prophétie de son retour en gloire ne c'est pas encore produite, mais les signes scientifique que la haut çà commence à aller vraiment mal : tout le monde s'en rend compte avec des catastrophes climatiques là où il fallait attendre 200 ans maintenant c'est chaque année !

Dieu vient de Théman, Le Saint vient de la montagne de Paran... Pause. Sa majesté couvre les cieux, Et sa gloire remplit la terre.

C'est comme l'éclat de la lumière ; Des rayons partent de sa main ; Là réside sa force.

Devant lui marche la peste, Et la peste est sur ses traces.

Il s'arrête, et de l'oeil il mesure la terre ; Il regarde, et il fait trembler les nations ; Les montagnes éternelles se brisent, Les collines antiques s'abaissent ; Les sentiers d'autrefois s'ouvrent devant lui. Hab 3 v 3-6







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Sauvée

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 24/01/2014
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Ven 29 Aoû - 17:24

Bonsoir à tous,

Pour continuer ce fil, voici un poème de juillet 2009 que je viens de retrouver sur une sauvegarde de photos...

A Toi Seigneur, Père bien aimé,
Toi mon Créateur, mon Seigneur, mon Bonheur,
A Toi Seigneur, mon Jésus adoré.
Toi mon Sauveur, mon Rédempteur, le Roi de mon cœur.
A Toi Seigneur, Saint Esprit Vénéré
Toi mon Consolateur qui sèche mes pleurs.
A Toi Seigneur qui est grandeur, splendeur, à tout supérieur.
Tu es la Lumière de ma vie, la joie de mon âme
Malgré les nuages qu’il y a dans ma vie tu es là.
Soleil qui brille toujours au dessus de tout et qui embrase mon cœur.
Tu es là chaque jour, présent en moi
Sois béni Seigneur, toi qui a tant souffert, qui a donné ta vie avec tant d’Amour pour que moi, je sois en vie !
A toi Seigneur, mon Amour, mon adoration, ma louange et ma reconnaissance, à jamais ! Amen !



Soyez bénis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4326
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Ven 29 Aoû - 19:20

Sois bénie ma soeur Sauvée pour tous ces chants et poèmes, gloire à Jésus-Christ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Sauvée

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 24/01/2014
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Ven 29 Aoû - 19:27

Elihu a écrit:
Sois bénie ma soeur Sauvée pour tous ces chants et poèmes, gloire à Jésus-Christ !

J'avais écris ce poème ne sachant pas que j'étais enceinte (d'un mois en plus), c'est cette détresse qui m'a menée à mon Seigneur glorieux, quand je me relis aujourd'hui je dis que j'étais portée, vraiment...

JESUS EST GRAND MAGNIFIQUE ET GLORIEUX !!

sois béni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin
avatar

Messages : 4326
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   Sam 30 Aoû - 5:58

Bonjour bien-aimés.

Je n'avais pas compris que ce poème était de toi ma soeur Sauvée, il est d'autant plus beau puisqu'il est l'expression de ta détresse.

Notre Seigneur entend notre détresse, nos cris étouffés de désespoir, il voit les larmes invisibles du coeur et l'abandon de nos forces dans la lutte.
Il répond à la détresse des pères et des mères que nous sommes, désemparés par l'inexplicable :

Lorsqu'ils furent arrivés près de la foule, un homme vint se jeter à genoux devant Jésus, et dit :
Seigneur, aie pitié de mon fils, qui est lunatique, et qui souffre cruellement ; il tombe souvent dans le feu, et souvent dans l'eau. Mat 17 v 14-15.


Je peux me mettre à la place de cet homme car je sais qu'est ce que c'est de pleurer pour les siens, mais également Jésus-Christ celui qui a souffert toute sa vie.
Si on applique ce verset à Jésus-Christ :

Il est monté devant l'Éternel comme un rejeton, comme une racine qui sort d'une terre desséchée..Es 53 v 2

On peut en conclure qu'une racine d'une terre desséchée n'est pas droite, William Branham fut la première personne qui déclara que Jésus était déformé par la souffrance qu'il portait dans sa chair. Or il était interdit à un handicapé d'entrer dans le Temple, ce que fit Jésus.
L'onction qui était sur lui empêcha tous les gardes du Temple de le chasser, ils revinrent mêmes admiratifs.
Dieu c'était caché dans une racine desséchée, afin de ne pas attirer les regards des gens :

...et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez...Mal 3 v 1


Il fallait avoir  l’œil de l'aigle pour allez plus loin que les apparences, or cette œil de l'aigle manqua aux disciples :

Et je l'ai présenté à tes disciples, mais ils n'ont pu le guérir.
Et Jésus, répondant, dit : O race incrédule et perverse, jusqu'à quand serai-je avec vous ? jusqu'à quand vous supporterai-je ?.. Mat. 17 v 16-17.


Pourquoi n'avaient-ils pas pu guérir un gamin ?
Réponse :
Parce qu'ils se préoccupaient de leur image de marque !

A cette heure-là, les disciples vinrent à Jésus, et lui dirent : Qui est le plus grand dans le royaume des cieux ? Mat 18 v 1.



Quel décalage entre le désintérêt de Jésus pour la gloriole de celle des disciples et son intérêt pour la souffrance des autres.

...Il n'a ni beauté ni éclat qui nous le fasse regarder, ni apparence qui nous le fasse désirer ;

Méprisé, délaissé des hommes, homme de douleurs et connaissant la souffrance ; comme un homme devant qui on se couvre le visage ; si méprisé que nous n'en faisions aucun cas.

Cependant il a porté nos maladies, et il s'est chargé de nos douleurs...Es 53 v 2-4.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Âme ! être, c'est aimer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Âme ! être, c'est aimer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magnificat, une voix… et MARIE anagramme d’AIMER (chansons)
» (1)-Pour alimenter notre désir d'aimer et de pardonner...
» As-tu essayé d'aimer?
» S'aimer dans un coin sombre
» Aimer, perdre, grandir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELIHU-MISSION :: CREATIVITE EN LIEN AVEC LA BIBLE(poèmes......) :: Productions-
Sauter vers: