ELIHU-MISSION

forum à caractère évangélique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    
CAR IL N' Y A PAS DE DISTINCTION : TOUS ONT PECHE ET SONT PRIVES DE LA GLOIRE DE DIEU, ET ILS SONT GRATUITEMENT JUSTIFIES PAR SA GRACE, PAR LE MOYEN DE LA REDEMPTION QUI EST EN JESUS-CHRIST. Romains 3 verset 23-24
Derniers sujets
» Dieu est l'auteur du mal ????
Aujourd'hui à 14:01 par sanisse

» Qui va à la chasse perd sa place?
Aujourd'hui à 13:11 par Mel

» La Grace Merveilleuse de Jésus-Christ
Aujourd'hui à 13:07 par Mel

»  VIDEOS:L'APRES WILLIAM BRANHAM
Aujourd'hui à 10:29 par Tempérance

» JOYEUX ANNIVERSAIRE MON FRERE ELIHU
Hier à 14:19 par Elihu

» LE Salut en Jésus Christ
Sam 18 Fév - 20:25 par Tempérance

» Ewald FRANK
Mar 14 Fév - 12:35 par Mel

»  MAIS AU FAIT,QUEL EST LE MESSAGE DE William Marion BRANHAM?
Lun 13 Fév - 22:39 par Tempérance

»  COUCOU A TOI ,TEMPERANCE
Sam 4 Fév - 22:45 par sanisse

Meilleurs posteurs
Elihu (3989)
 
sanisse (2107)
 
Tempérance (1090)
 
fidel castor (1007)
 
Lirlandais (649)
 
Bourrique (373)
 
sehkel (330)
 
poukina (190)
 
Sauvée (168)
 
Tygani (128)
 
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 168 le Ven 31 Déc - 19:59
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
ALLELUIA
Forum
SIGNE ( ARIZONA1963 )

Partagez | 
 

 La parabole des talents.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: La parabole des talents.   Jeu 27 Oct - 6:13

Bonjour bien-aimés.


Citation :
pourrions-nous discuter sur la parabole des talents de Matthieu 25...il m'interpelle particulièrement du fait de sa profondeur...C'est un des paraboles les plus difficiles à saisir je crois du fait d'une conclusion inhabituelle de la part de Jésus:


"Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents." (25, 29ème et 30ème verset)


Bonne question ma soeur Temperance !

Tout d'abord relevons le contexte , qui fait suite à la parabole des 10 vierges :

Comme la foule écoutait ces paroles, Jésus continua en racontant une parabole. En effet, il se rapprochait de Jérusalem et l’on s’imaginait que le royaume de Dieu allait se manifester immédiatement.
Voici donc ce qu’il dit :
—Un homme de famille noble était sur le point de partir pour un pays lointain afin d’y être officiellement nommé roi, avant de revenir ensuite dans ses Etats.
Il convoqua dix de ses serviteurs et leur remit, à chacun, une pièce d’or. Puis il leur recommanda :
Faites fructifier cet argent jusqu’à mon retour ! »
Mais cet homme était détesté par les habitants de son pays. Aussi, ils envoyèrent, derrière lui, une délégation chargée de dire :
« Nous ne voulons pas que cet homme-là règne sur nous ! »
Après avoir été nommé roi, il revint dans son pays et fit appeler les serviteurs auxquels il avait confié l’argent. Il voulait savoir ce qu’ils en avaient retiré.
Le premier se présenta et dit :
« Seigneur, ta pièce d’or en a rapporté dix autres. »
« C’est bien, lui dit le maître, tu es un bon serviteur ! Tu t’es montré fidèle dans une petite affaire. Je te nomme gouverneur de dix villes. »
Le deuxième s’approcha et dit :
« Seigneur, ta pièce d’or en a rapporté cinq autres. »
Le maître lui dit :
« Eh bien, je te confie le gouvernement de cinq villes. » Luc 19 v 11-19


Christ se servit en réalité d'une histoire vraie qui se produisit avant sa naissance, or le roi en question  qui fut investi de l'autorité royale à l'étranger n 'est autre que le roi Herode qui le fut par le sénat de Rome, sous l'égide des généraux Marc Antoine et le futur César Auguste en l'an 40 av JC.
On peut trouver bizarre que Christ utilisa un personnage aussi odieux pour faire un parallèle avec son retour en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs, toutefois  son retour nullement dans la bible est présenté comme le règne des bisounours :

Il n’a trouvé personne qui intercède,
il s’en est étonné.
Alors son propre bras lui est venu en aide,
et sa justice a été son soutien.
Il se revêt de la justice comme d’une cuirasse,
il s’est mis sur la tête le casque du salut.
En guise de tunique, il s’est drapé de la rétribution,
il s’est enveloppé d’une ardeur combative comme dans un manteau.
Il rendra à chacun ce que lui vaut ce qu’il a fait :
la fureur à ses adversaires,
et leur dû à ses ennemis ;
il paiera leur salaire aux habitants des îles, et des régions côtières.
Et ainsi l’on révérera l’Eternel et sa gloire
de l’occident jusqu’au levant.
Car il viendra comme un fleuve en furie
agité par un vent venu de l’Eternel. Es 59 v 16-19.


Entre le moment où Hérode parti de Judée pour Rome et son retour à Jérusalem, il se passa 3 ans où il guerroya d'abord contre ses ennemis qui furent tous vaincus.
Arrivé a Jérusalem en l'an 37 av JC, il fit mettre à mort ceux qui avaient envoyés une délégation à Rome pour s'opposer à sa royauté, et c'est à ce moment que la parabole commence.
On comprend l'attitude des deux premiers administrateurs qui se mirent joyeusement tout de suite au boulot, car leur regard sur le roi était différent  de la majorité de leur compatriote et du troisième administrateur.
Pour eux le roi était un mec vraiment bien cool et sympa, c'est ce qui fut le leitmotiv de leur diligence pour plaire à leur seigneur.
Or le regard que nous portons envers le Seigneur sera un leitmotiv à notre action, car le Seigneur étant tellement bien on veut que tous le sachent. Si ce regard exprime la peur du Seigneur, la peur de l'enfer, la peur  du châtiment, etc cela se ressentira dans le mobile de l'action voir même de l'inaction :


Enfin, celui qui n’avait reçu qu’un lingot vint à son tour et dit :
Maître, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as rien semé, tu récoltes où tu n’as pas répandu de semence. Mat 25 v 24


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Ven 28 Oct - 6:30

Bonjour bien-aimés.

Herode était un dictateur qui comme tout dictateur ne supportait pas la contestation ou l’incompétence, tel Poutine en Russie ou Bachar Al Assad en Syrie ou le roi Mwasti 3 du Swaziland, ou encore Nebucadnetsar de la bible.
Là aussi on peut trouver bizarre que Christ se réfère à des dictateurs, pour parler de son retour ?
Un des descendants du roi David sera emmené en esclavage dans l'empire de Babylone, et son intégrité à Dieu et à l'empereur deviendra légendaire, ce fut cet esclave qui parlera dans les détails du retour de Jésus-Christ :

Alors Esaïe dit à Ezéchias :
—Ecoute ce que dit l’Eternel :
« Un jour viendra où tout ce qui est dans ton palais et tout ce que tes ancêtres ont amassé jusqu’à ce jour sera emporté à Babylone ; il n’en restera rien ici, déclare l’Eternel.
Plusieurs de tes propres descendants, issus de toi, seront emmenés et deviendront serviteurs dans le palais du roi de Babylone. » 2 Rois 20 v 16-18.


la réalisation de la prophétie :

La troisième année du règne de Yehoyaqim, roi de Juda, Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint assiéger Jérusalem.
Le Seigneur lui donna la victoire sur Yehoyaqim et lui livra une partie des objets du Temple. Nabuchodonosor les fit transporter au pays de Chinear, dans le temple de son dieu et il déposa les objets du culte dans la salle du trésor de son dieu.
Le roi ordonna à Achpenaz, chef de son personnel, de faire venir des Israélites de lignée royale ou de famille noble,
quelques jeunes gens sans défaut physique et de belle apparence. Ils devaient être doués d’intelligence, de sagesse dans tous les domaines, posséder de grandes connaissances, être vigoureux et capables d’apprendre la science, pour entrer au service du palais royal et apprendre la langue et la littérature des Chaldéens. Dan 1 v 1-4.


Daniel restera fidèle jusquà défier la mort par respect pour son Seigneur, mais par voie de conséquence il ne chercha pas à fuir sa responsabilité d'esclave au service de l'empereur :

Mais ces hommes se précipitèrent chez l’empereur et lui dirent :
—Sache, Majesté, que la loi des Mèdes et des Perses veut que toute interdiction et tout décret promulgués par l’empereur soient irrévocables.
Alors l’empereur ordonna d’emmener Daniel et de le jeter dans la fosse aux lions. Il s’adressa à Daniel et lui dit :
—Puisse ton Dieu que tu sers avec tant de persévérance te délivrer lui-même...
Comme il s’en approchait, il appela Daniel d’une voix angoissée :
—Daniel, cria-t-il, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu que tu sers avec tant de persévérance a-t-il pu te délivrer des lions ?
Alors Daniel répondit à l’empereur :
—O Majesté, vis éternellement !
Mon Dieu a envoyé son ange qui a fermé la gueule des lions, de sorte qu’ils ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai été reconnu innocent devant lui — tout comme je n’ai pas commis de faute envers toi, Majesté !  Dan 6 v 16-23


Les 2 premiers serviteurs de la parabole possédaient toutes les caractéristiques de Daniel, qui aussi servait un dictateur : une fidélité à toute épreuve !
C'est pour cela que Paul pouvait prédire ceci lié au retour de Jésus-Christ :

...notre ambition est de plaire au Seigneur.
Car nous aurons tous à comparaître devant le tribunal du Christ, et chacun recevra ce qui lui revient selon les actes, bons ou mauvais, qu’il aura accomplis . 2 Cor 5 v 10


Les gens veulent etre fidèle dans les grandes choses mais ils sont déjà incapables de l'être dans les petites choses, tels : l'amitié , la sollicitude, la compassion, la gentillesse, l'amabilité :

Si quelqu’un est fidèle dans les petites choses, on peut aussi lui faire confiance pour ce qui est important. Mais celui qui n’est pas fidèle dans les petites choses ne l’est pas non plus pour ce qui est important. Luc 16 v 10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Tempérance



Messages : 1090
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Ven 28 Oct - 6:41

Tu as tenté tant bien que mal de le corriger, mon frère, j'ai effectivement mis le mot parabole au masculin par faute, c'est
gentil de ta part.

Je vous salue tous dans le nom du Seigneur,

Merveilleuse explication , mon frère. Bien vrai que le plus important c'est d'avoir Christ à soi, de s'approprier son identité en faisant personnellement sa connaissance.

On peut aussi parfois se demander pourquoi les incroyants rejettent le Jésus qu'on leur présente: rejette-t-il réellement Le Seigneur ou notre idée de ce qu'est Le Seigneur?

Cela demande méditation en ces temps manifestement obscures où des âmes soupirent derrière la paix.
C'est Lui,Jésus qui donne la sagesse et le discernement nécessaires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Sam 29 Oct - 6:08

Bonjour bien-aimés.

Et quand tu vois mes fautes corrige les ma soeur lol!

Si le monde ne veut pas du Jésus Sauveur en croix plein de grâce , alors à bien plus forte raison le Jésus Roi des rois et Juge universel !
Même nous en tant que croyant nous avons du mal à imaginer la portée du retour de Jésus-Christ, et de ce verset prophétique qui s'y accomplira :

Chaque matin je retrancherai tous les méchants du pays, pour exterminer de la cité de l'Éternel tous les ouvriers d'iniquité. Ps 101 v 8

Un chef d’État ne peut être partout sans la présence de sa police pour le renseigner, mais là la police sera Jésus-Christ lui-même car il sera au nord au sud à l'est et à l'ouest de la planète à la même seconde :

...Il frappera la terre de sa parole, comme d'une verge, et fera mourir le méchant par le souffle de ses lèvres. Es 11 v 4

Comme le disait le frere Branham, la première fois Jésus est venu comme agneau de Dieu , pour son retour il viendra comme lion de la tribu de Juda :

L'Éternel rugit de Sion, et de Jérusalem il fait entendre sa voix ; les cieux et la terre sont ébranlés ; mais l'Éternel est pour son peuple une retraite, et une forteresse pour les enfants d'Israël. Joel 3 v 16.

Passage qui tranche fortement avec son corollaire :

Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.Jn  3 v 16


Lorsqu'on fait le constat de violence  à tout point de vu  : militaire, civile, financière, écologique, familiale, politique, religieuse, juvénile, etc  : on comprend que le retour de Jésus-Christ commence par un gigantesque incendie pour anéantir le virus du mal qui infecte toute la planète !

Or, le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit ; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les oeuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée.
Puis donc que toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre piété,
Attendant, et hâtant la venue du jour de Dieu, dans lequel les cieux enflammés seront dissous, et les éléments embrasés se fondront ?
Or, nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habite. 2 Pie. 3 v 10-13.


Au retour de Jésus-Christ les hommes n'auront plus de besoin de bible , car la bible sera lui-même :

Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l'Éternel, comme le fond de la mer des eaux qui le couvrent. Hab 2 v 14


Dieu a décidé contre la volonté de l'homme que le monde entier , du nord au sud de l'est à l'ouest de la planète, sera gouverné par son Oint :

Pourquoi ce tumulte parmi les nations ? Et pourquoi les peuples projettent-ils des choses vaines ?
Les rois de la terre se sont levés, et les princes se sont concertés ensemble contre l'Éternel et contre son Oint.
Rompons leurs liens, disent-ils, et jetons loin de nous leurs cordes !
Celui qui est assis dans les cieux s'en rira ; le Seigneur se moquera d'eux.
Alors il leur parlera dans sa colère ; il les épouvantera dans son courroux.
Et moi, dira-t-il, j'ai sacré mon roi, sur Sion, ma montagne sainte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Lun 31 Oct - 7:03

Bonjour bien-aimés.

..Puis il leur recommanda :« Faites fructifier cet argent jusqu’à mon retour ! » Luc 19 v 13.

Lorsque Dieu ordonna le partage des tribus d'Israel il ne permit pas aux lévites de devenir des propriétaires terriens comme leurs freres des autres tribus, les levites étaient donc condamnés à être des salariés  repartis dans des villes sur tout le territoire.
Lorsque le peuple était béni les levites étaient dans l'abondance, mais lorsque le peuple était frappé par les sécheresses à cause de sa désobéissance les lévites souffraient plus que les autres.
Le seul moment où un lévite se distinguait de ses autres freres, c'est lorsqu'il montait au sanctuaire pour servir Dieu.

Les Israélites prélevèrent donc sur leur patrimoine un certain nombre de villes avec leurs terres attenantes pour les donner aux lévites, conformément à l’ordre de l’Eternel.
Le tirage au sort désigna en premier lieu les familles des Qehatites. Parmi eux, les lévites qui descendaient du prêtre Aaron reçurent par tirage au sort treize villes situées dans les territoires de Juda, de Siméon et de Benjamin.
Les autres Qehatites obtinrent par tirage au sort dix villes dans les territoires des familles de la tribu d’Ephraïm, de la tribu de Dan et de la demi-tribu de Manassé.
Les Guerchonites obtinrent par tirage au sort treize villes dans les territoires des familles des tribus d’Issacar, d’Aser, de Nephtali et de la demi-tribu de Manassé établie dans le Basan.
Les Merarites reçurent pour leurs familles douze villes situées dans les territoires des tribus de Ruben, de Gad et de Zabulon.
8 Les Israélites attribuèrent ces villes et leurs terres attenantes par le sort aux lévites, comme l’Eternel l’avait ordonné par l’intermédiaire de Moïse. Jos. 21 v 3-8


Voilà également une des raisons pour lequel Dieu ordonna aux israélites de partager leurs dîmes avec les lévites et les pauvres et les étrangers, c'est à dire avec ceux qui ne possèdent rien.

Tous les trois ans, ce sera l’année de la dîme. Quand tu auras achevé de prélever toute la dîme sur toutes tes récoltes et que tu l’auras distribuée aux lévites, aux immigrés, aux orphelins et aux veuves, pour qu’ils aient de quoi manger à satiété là où tu habiteras,
tu feras cette déclaration devant l’Eternel ton Dieu :
 J’ai fait disparaître de chez moi tout ce qui était consacré et je l’ai distribué aux lévites, aux immigrés, aux orphelins et aux veuves..Deut 26 v 12-13


La parabole des pièces d'or n'a donc rien à voir avec ce qui se passe dans les assemblées où on fait fructifier les dîmes en les plaçant sur des comptes en banque , comme le reproche que le roi fit au troisième serviteur :

Pourquoi alors n’as-tu pas déposé mon argent à la banque ? A mon retour, je l’aurais retiré avec les intérêts. Luc 19 v 23.

La pièce d'or c'est Jésus-Christ et là où je le place sur le trône,
CHACUN EST DONC RESPONSABLE DE CE QU'IL FAIT DE JÉSUS, ou bien enfermé dans un compte en banque, ou bien enfermé dans un couvent dénominationnel ?


Citation :
Mais, Frère Branham, regardez nous pentecôtistes, quelles belles églises nous avons ! Eh bien, si nous . nous avons des ministres qui ont été formés. "
Ecoutez. Lorsqu'un homme épouse une femme, il ne se fie pas à sa beauté. Non. Il fait confiance à la fidélité de son voeu, de sa parole. Il ne se fie pas à sa beauté ; il se fie à sa fidélité. Et c'est ainsi lorsque vous vous mariez à Dieu. Vous ne vous reposez pas sur votre grande et belle église que vous pouvez construire, mais dans la promesse que Jésus-Christ a faite, qui dit : " Je suis le même hier, aujourd'hui et pour toujours.


L'Amnésie spirituelle.11.04.1964

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Mar 1 Nov - 5:28

Bonjour bien-aimés.

Hier un événement est passé inaperçu sur la majorité des chaines d'infos :


Citation :
Le pape François est arrivé lundi matin en Suède pour commémorer avec les protestants le 500e anniversaire de la Réforme luthérienne, une participation symbolique venant consolider 50 ans d'efforts en vue d'une délicate réconciliation.

L'avion du souverain pontife s'est posé peu avant 11H00 (10H00 GMT) à l'aéroport de Malmö où il a été accueilli par le Premier ministre suédois Stefan Löfven. François devait ensuite rencontrer le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia avant de prononcer une homélie lors d'une "prière commune" en la cathédrale de Lund.

"C'est un voyage important", d'un point de vue oecuménique", a souligné le pape auprès des journalistes présents dans l'avion.

Tandis que les théologiens luthériens et catholiques poursuivent leur lent dialogue doctrinal entamé il y a 50 ans, l'ambition du pape est de rapprocher les 1,2 milliard de croyants catholiques de leurs frères protestants à travers des actions très concrètes.

Le 31 octobre 1517, le moine catholique allemand Martin Luther s'en prend au commerce par le pape des "indulgences", pour le pardon des péchés et un accès facilité au paradis, placardant ses "95 thèses" sur la porte d'une chapelle de Wittenberg (sud de Berlin).


Luther il y a 499 ans dénonça ce bizness  mensonger du pape Léon X qui vendait la Grâce de Jésus-Christ, pour financer la reconstruction de sa basilique à Rome.
Si Luther vivait aujourd'hui c'est vers les pasteurs évangéliques qu'il placarderait ses 95 thèses, en Guadeloupe nous en avons un qui déclara :
" Si vous refusez de payer vos dimes , le Seigneur fera du prélèvement automatique sur vos comptes en banque ! "

La Société Anonyme Jésus rapporte des milliards comme il y a 499 ans, mais mon Seigneur Jésus-Christ aura toujours la même réaction envers ceux qui vendent ou achètent sa grâce :

Il trouva, dans la cour du Temple, des marchands de bœufs, de brebis et de pigeons, ainsi que des changeurs d’argent, installés à leurs comptoirs.
Alors il prit des cordes, en fit un fouet, et les chassa tous de l’enceinte sacrée avec les brebis et les bœufs ; il jeta par terre l’argent des changeurs et renversa leurs comptoirs,
puis il dit aux marchands de pigeons :
—Otez cela d’ici ! C’est la maison de mon Père. N’en faites pas une maison de commerce. Jn 2 v 14-16.


Quand ils n'ont pas fait de Jésus une Société Anonyme avec son siège social et son Président Directeur Général, ils en font le leitmotiv de leurs penchants sexuels :

Citation :
L'Eglise du pays scandinave autorise l'ordination des femmes depuis 1960, célèbre des mariages entre personnes de même sexe depuis 2009 et a nommé une évêque lesbienne à Stockholm.

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/10/31/Le-pape-en-Suede-pour-consolider-la-reconciliation-avec-les-protestants-2887706

Quand ils n'en font pas un des gourous de leur secte :

En effet, mes frères, j’ai été informé par les gens de la maison de Chloé que la discorde règne parmi vous.
Voici ce que je veux dire : chacun de vous tient ce type de langage : « Moi, je suis pour Paul ! » ou : « Moi, pour Apollos ! » ou : « Moi, pour Pierre ! » ou encore : « Et moi, pour le Christ ! » 1 Cor 1 v 11-12.


Toutes ces confusions annoncent un son de trompette futur :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Mer 2 Nov - 6:28

Bonjour bien-aimés.

Si les hommes oeuvrent pour leur gloire personnelle ou leur ventre, mais le Saint-Esprit oeuvre pour la gloire de Jésus-Christ , car dans la parabole la banque c'est la prière inspiré par l'Esprit.
Nous n'aurions jamais entendu parler d'un apôtre Paul, si derrière lui des hommes et des femmes n'avaient pas prier en sa faveur :

Saul avait donné son approbation à l’exécution d’Etienne. A partir de ce jour-là, une violente persécution se déchaîna contre l’Eglise de Jérusalem ; tous les croyants se dispersèrent à travers la Judée et la Samarie, à l’exception des apôtres.
Quelques hommes pieux enterrèrent Etienne et le pleurèrent beaucoup.
Quant à Saul, il cherchait à détruire l’Eglise...Act 8 v 1-3


Nous ne devons pas prier les uns contre les autres, en espérant le châtiment de Dieu sur la tête de l'autre, car Dieu nous a donné le pouvoir de changer la courbe du destin :

Vraiment, je vous l’assure, si quelqu’un dit à cette colline :
« Soulève-toi de là et jette-toi dans la mer », sans douter dans son cœur, mais en croyant que ce qu’il dit va se réaliser, la chose s’accomplira pour lui. Marc 11 v 23


Pendant 3 ans cette pièce d'or est restée cacher dans un trou, mais un jour chacun d'entre nous devra rendre compte de ce qu'il a fait de Jésus-Christ !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Jeu 3 Nov - 6:03

Bonjour bien-aimés.

On peut tout en étant séparé du monde par l’extérieur ( habit, mode vie, rituel, connaissance de la bible, témoignage, etc ) être un mondain par le coeur :

Pendant qu’il parlait, un pharisien l’invita à venir manger chez lui. Jésus entra dans la maison et se mit à table.
Le pharisien remarqua qu’il n’avait pas fait les ablutions rituelles avant le repas, et il s’en étonna.
Le Seigneur lui dit alors :
—Vous pharisiens, vous nettoyez soigneusement l’extérieur de vos coupes et de vos plats, mais à l’intérieur, vous êtes remplis du désir de voler et pleins de méchanceté.
Fous que vous êtes !..Luc 11 v 37-40.


Aujourd'hui on ne trouve personne qui pratiquerait ce genre de pureté exterieur car éclairé par les paroles du Christ, mais on en trouve toujours l'esprit de se croire plus pure que les autres.
On s'imagine que changer c'est devenir  religieux, voir même extrêmement religieux :

Or Dieu ne tient plus compte des temps où les hommes ne le connaissaient pas. Aujourd’hui, il leur annonce à tous, et partout, qu’ils doivent changer.
Car il a fixé un jour où il jugera le monde entier en toute justice, par un homme qu’il a désigné pour cela..Act 17 v 30-31


Le talon par lequel Dieu jugera les hommes est la vie de Jésus, or dans sa chair le Seigneur n'était pas compris par ceux qui avait un extérieur religieux, tout comme ceux d'aujourd'hui :

Puis il ordonna à ceux qui étaient là :
« Retirez-lui cette pièce d’or et donnez-la à celui qui en a dix ! » Luc 19 v 24.


Le prophète l'avait déjà dit :

..Que, dans les bois, les arbres poussent des cris de joie
devant l’Eternel, car il vient,
il vient juger la terre.
Il jugera le monde selon ce qui est juste,
il jugera les peuples selon la vérité qui est en lui. Ps 96 v  12-13


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Ven 4 Nov - 4:42

Bonjour bien-aimés.

le 3eme serviteur durant l'absence de son maitre a vécu exactement comme le serviteur de Mathieu 24 v 48, leur caracteristque à tous les deux : ils ont vécu à l'aise !

Mais si c’est un mauvais serviteur, qui se dit : « Mon maître n’est pas près de rentrer »,
et se met à maltraiter ses compagnons de service, à manger et à boire avec les ivrognes.Mat 24 v 48-49


Quand un responsable commence à décider de qui doit se marier avec qui, ou qui il faut fréquenter de qui ne doit pas être fréquenté, ou a un visage devant son assemblée et un autre quand il déjeune avec des responsables politiques, etc il ne se trouve pas dans ce verset là :

Vraiment, je vous l’assure : Celui qui ne reçoit pas le royaume de Dieu comme un petit enfant, n’y entrera pas. Luc 18 v 17.

Dés qu'un serviteur perd de vu qu'il est l'égal de ses soeurs et des enfants de 2 ans, cela signifie qu'il est hors du Royaume de Dieu depuis longtemps et ne le sait pas :

Je vous l’assure, c’est ce dernier et non pas l’autre qui est rentré chez lui déclaré juste par Dieu. Car celui qui s’élève sera abaissé ; celui qui s’abaisse sera élevé. Luc 18 v 14.

Il est assez amusant d'observer que ce qu'on a condamné dans le clergé catholique a été dupliqué en pire chez les autres :

Pourquoi vois-tu les grains de sciure dans l’œil de ton frère, alors que tu ne remarques pas la poutre qui est dans le tien ? Mat 7 v 3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Dim 6 Nov - 7:14

Bonjour bien-aimés.

Nous avons pensé que faire fructifier la pièce d'or c'était d'aller bâtir des " édifices " pour le remplir de personnes, de faire des dénominations à l'infini, de monter des organisations autour d'un leader charismatique ou d'une doctrine ou d'une prophétie :  cela existait avant la venue de Jésus !
A partir de Jésus ce ne sont pas les hommes qui vont dans un " édifice " c'est l’Édifice qui va vers les hommes :

Jésus entrait à Capernaüm, quand un officier romain l’aborda.
Il le supplia :
—Seigneur, mon serviteur est couché chez moi, il est paralysé, il souffre terriblement.
—Je vais chez toi, lui répondit Jésus, et je le guérirai. Mat 8 v 5-7.


Là où nous nous disons aux gens qu'il faut venir dans l'assemblée pour recevoir leur guérison de la main du leader charismatique, le Seigneur est à contre courant de notre conception charnelle des choses de Dieu, car nous n'avons pas compris que c'est Lui le Temple :

Cantique pour la route vers la demeure de l’Eternel. De David.
Oh ! Quel plaisir c’est, pour des frères, et quel bonheur
que d’être ensemble ! Ps 133 v 1.


Or nous connaissons la lettre de ce passage, mais non l'esprit caché dans cette lettre :

Cependant, le Dieu très-haut n’habite pas dans des édifices construits par des mains humaines...Act. 7 v 48

Tout en connaissant ce passage nous continuons à bâtir orgueilleusement des édifices, comme l'église catholique d'il y a quelques siècles.
Pourtant Jésus déclara concernant l'édifice ordonné par Dieu lui-même,  et tous les édifices de pierres  ou de papiers à venir :

...Oui, regardez bien tout cela ! Vraiment, je vous l’assure : tout sera démoli : il ne restera pas une pierre sur une autre. Mat 24 v 20


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Lun 7 Nov - 5:37

Bonjour bien-aimés.

Mes frères disent que l'Amour c'est l'amour de la bible de  Genèse à l'Apocalypse, tout en précisant que c'est d'abord frere Branham qui l'a dit !
Il est vrai au temps de l'inquisition catholique des hommes préfèrent mourir bruler sur un bucher, que de dire où ils avaient caché leurs bibles.

Maintenant, le texte dont on se réfère est celui-ci :

En effet, supposons que je parle les langues des hommes et même celles des anges : si je n’ai pas l’amour ( agapé ), je ne suis rien de plus qu’une trompette claironnante ou une cymbale bruyante. 1 Cor 13 v 1.

Quand nos bibles traduisent le mot grec " agapé " par charité ou amour, en réalité ce n'est pas la pensée de Paul ,car agapé a un sens plus large.
Paul ira même le chercher dans la mythologie grec puisque c'était le nom d'une fête en l'honneur des divinités païennes, où tous se réjouissaient, l'équivalent actuel serait la fête de Noël.
Pour Platon l'amour agapé était au dessus de l'amour philia ( amour pour sa patrie, ses amis, ses parents ) car c'est un amour divin et inconditionnellement inclusif.

Paul utilisa ce mot grec païen pour trancher avec le "pentecôtisme" des corinthiens, qui dans leur excès de zèle affirmaient même çà :

..C’est une excellente chose, dites-vous, qu’un homme se passe de femme. 1 Cor  7 v 1

Le vagin était impur pour eux, tout comme pour les prêtres catholiques et les partisans de l'abstinence totale. Toutefois chez les corinthiens il y avaient aussi de la contradiction par l'inceste, comme on trouve de la pédérastie chez les prêtres catholiques, ou de la polygamie chez les pasteurs.

Avec leur excès de zèle pour Dieu, Paul va leur faire comprendre qu'il doivent retrouver un équilibre salutaire, car l’excès de religion est nocif pour la santé :

En effet, j’avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère...Luc 19 v 21.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Mar 8 Nov - 7:53

Bonjour bien-aimés.

Voici la déclaration d'un pasteur pentecôtiste aux USA, nommé Thomas Robb :

Citation :
‘Qu’est-ce qui a fait la grandeur de l’Amérique en premier lieu ?’ La courte réponse à cela est simple. L’Amérique était grande non pas en raison de ce qu’ont fait nos aïeux – mais en raison de ce qu’étaient nos aïeux". "L’Amérique a été fondée en tant que république chrétienne blanche. Et elle a tiré sa grandeur en tant que république chrétienne blanche"

http://www.atlantico.fr/pepites/ku-klux-klan-soutient-officiellement-donald-trump-2868858.html#DLDMKLHeCPHuOG4k.99

Voilà le contre exemple parfait du mot "agapé" de Paul, surtout quand l'individu influence des millions de personnes.
En même temps c'est la prophétie qui avance vers non l'humanité mais la bestialité du monde :

Moi, Daniel, je fus profondément angoissé au-dedans de moi et mes visions me remplissaient d’effroi.
Je m’approchai de l’un de ceux qui se tenaient là debout pour lui demander quelle était la signification véritable de tout ce que j’avais vu. Il me répondit pour m’en donner l’interprétation.
Ces quatre bêtes énormes, dit-il, représentent quatre rois qui apparaîtront sur la terre. Dan. 7 v 15-17


La haine des étrangers, l’indifférence à la misère d'autrui, l'irrespect des valeurs, l'égocentrisme, l’intolérance, etc de noirceurs qui caractérisent le monde : sont entrés dans l’Église !

Parce que le mal ne cessera de croître, l’amour du plus grand nombre se refroidira. Mat. 24 v 12.

Il est assez effrayant de réaliser que tout ces noirs qui ont été assassinés aux USA sous la présidence d'Obama , ont été victimes majoritairement par des évangéliques qui étudient la bible matin et midi et soir :

Vous étudiez avec soin les Ecritures, parce que vous êtes convaincus d’en obtenir la vie éternelle...Jn 5 v 39.


L'amour de la Parole sans "agapé" ne vaut pas plus que l'amour pour les misérables de Victor Hugo !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
Tempérance



Messages : 1090
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Mar 8 Nov - 19:19

Citation :
Le thème qui est abordé dans cette étude est: "Un autre point de vue ", mais un autre point de vue sur l’Evangile. Il s’agit du point de vue de la Bible.
On trouve dans l’Epître de l’Apôtre Saint Paul aux Corinthiens, au chapitre 15, le résumé le plus magistral de toute la Bible sur ce qu’est l’Evangile. D’une plume inspirée par le Saint Esprit de Dieu, Paul écrit:
"Je vous rappelle l’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé, autrement vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures, qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour selon les Ecritures ".
Je veux que cet exposé soit assez simple, pour que le plus jeune et le plus humble puisse comprendre. Je ne veux pas qu’il y ait une seule personne qui puisse dire "Je n’ai pas compris". Je ne veux pas qu’ au jour du jugement, quelqu’un dresse le doigt contre moi et dise à Dieu: "Seigneur, je ne suis pas sauvé parce que Abraham n’a pas été assez clair, car si j’avais pu comprendre je me serais converti".
I Trois questions essentielles pour comprendre l’Evangile
1.Qu’est-ce que l’Evangile ?
L’Evangile est un mot qui nous vient d’un vocable grec qui, traduit en français, veut dire: la bonne… vous m’avez fait peur, j’ai cru que vous alliez penser à la bonne aventure. Non l’Evangile, ce n’est pas la bonne aventure, c’est LA BONNE NOUVELLE.
La bonne aventure et tous ses corollaires occultes viennent d’en bas. La Bonne Nouvelle, elle, vient d’en haut!
Mais il n’est pas superflu de préciser que tout ce qui se dit bonne nouvelle dans ce monde, ne l’est pas nécessairement. C’est ainsi qu’un jour, un homme reçut d’Amérique ce que l’on pourrait appeler une bonne nouvelle. C’était une lettre qui lui annonçait qu’un oncle riche était décédé en lui léguant toute sa fortune. Mais cette bonne nouvelle avait bien peu d’importance pour lui car, quand il reçut la lettre, il souffrait des derniers stades du cancer. Une bonne nouvelle qui n’en était plus une.
Un autre homme lutta pendant des années pour que le livre qu’il avait écrit fut accepté et publié. Et quand la lettre tant attendue arriva, ce fut pour être renvoyée avec la mention "décédé". L’homme était mort la semaine précédente. Une bonne nouvelle qui n’en était pas une. Je me souviens avoir connu un homme qui était arrivé à l’âge heureux de la retraite, du repos enfin mérité. Mais la bonne nouvelle de la retraite était accompagnée d’une messagère de mort.
Voilà quelques échantillons des bonnes nouvelles de cette terre. Elles sont quelque part ternies par la présence du péché, du malheur ou de la mort. C’est pourquoi, je ne vous parlerai pas de la bonne nouvelle de la retraite générale à 50 ans, parce qu’à 49 ans et 364 jours vous pourriez encore mourir.
Je ne vous parlerai pas de la bonne nouvelle du gros lot de la Loterie Nationale, parce que si l’un d’entre nous le gagnait, tous les autres passeraient à côté. Ce ne serait pas une bonne nouvelle.
Je ne vous parlerai pas de la bonne nouvelle de la ratification des accords internationaux sur le désarmement, parce que nous savons que si dans ce monde, les paroles s’envolent, les écrits eux, se violent.
Je pourrais vous parler de mille et une bonnes nouvelles humaines, mais je ne le ferai pas. Je vous parlerai de la seule Bonne Nouvelle qui soit, la seule véritable, la Bonne Nouvelle de l’Evangile.
2.Quel est le vrai Evangile ?
Quelqu’un va sursauter et dire: "Comment, y en aurait-il des faux ?". Mais bien sûr, il y a des faussaires de l’Evangile, comme il y a des faussaires de la monnaie. C’est la valeur de nos billets de banque qui aguiche les esprits frauduleux. Mais cela n’enlève rien à la valeur des bons billets. Ce n‘est pas parce qu’il y en a des faux, que nous rejetons les vrais. IL y a un vrai Evangile même s’il y en a des faux.
L’Evangile pourrait s’approprier ce slogan commercial: "Toujours imité, jamais égalé!". Vous savez que tous les produits de qualité qui sont mis sur marché portent une vignette de garantie. C’est ainsi que sur certains produits, vous voyez: "Exigez l’écusson Untel, la marque ou la signature Unetelle". Cette vignette, cette signature authentifient le produit. C’est ce qu’on appelle le label de garantie.
Quand je vais dans le Nord de la France, il m’arrive de passer près de la région de Cambrai. J’y achète les bonbons qu’on appelle "Les Bêtises de Cambrai". Ce qui m’a surpris c’est que sur une de ces boites, il était écrit: "Exigez les véritables bêtises". Parce qu’il y a les vraies et il y a les autres. Et les vraies sont soulignées par une signature. Je répète, la signature authentifie le produit.
Comment authentifier le véritable Evangile ? Comment le reconnaître ?
La Bonne Nouvelle de l’Evangile a aussi son label de garantie. Et sa signature, nous l’avons lue au début: " Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures, il est ressuscité le troisième jour selon les Ecritures ". Voilà la signature d’authenticité. L’Evangile doit être " selon les Ecritures ".
Vous croyez dur comme fer que ce qu’on vous a enseigné est l’Evangile mais, est ce que c’est selon les Ecritures? Tout est là. Car si ce que vous croyez n’est pas selon les Ecritures, il faut revoir votre point de vue et en venir à celui de Dieu. Il doit porter le label d’authenticité "selon les Ecritures ".
Les "Euros" sont de bons billets de banque mais les faussaires ne vont pas demeurer en reste. Ils vont essayer de les copier. Alors pour pouvoir distinguer les vrais des faux, les procédés de fabrication sont ultra perfectionnés pour que les faussaires ne puissent pas reproduire les billets. Entre autres, de bord à bord et entre cuir et chair, il y a un fil métallique qui traverse le billet. Il ne se voit pas mais il suffit d’exposer le billet à la lumière et immédiatement, le fil métallique apparaît. Vous savez alors que ce billet est bon.
Eh bien, il en est de même de l’Evangile. Pour savoir si c’est le vrai, il suffit de l’exposer à la lumière de la Bible. Dans un Psaume, il est écrit: "Ta Parole est une lampe à mes pieds et une lumière à mon sentier ". C’est à cette lumière-là qu’il faut exposer notre foi. Ce que nous croyons doit impérativement être "selon les Ecritures". Dans le Livre des Actes au chapitre 17, nous voyons que l’Apôtre Paul passait en Grèce dans la ville de Bérée. Il est dit que les gens de cette ville avaient des sentiments nobles parce qu’ "ils sondaient chaque jour les Ecritures pour savoir si ce qu'on leur disait était exact". Ils ne voulaient rien accepter d’autre que ce qui était selon les Ecritures. Et chacun a le devoir de vérifier ce qu’il croit et ce qu’on lui a enseigné.
Nous avons déjà posé deux questions: "Qu’est ce que l’Evangile? C’est la Bonne Nouvelle"; "Quel est le vrai Evangile? C’est celui qui est selon les Ecritures ".
3."Quel est le message de l’Evangile? Quel est son contenu?"
Il a deux pôles. Nous l’avons lu:
-"Christ est mort pour nos péchés selon les Ecritures "
-"Christ est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures ".
Voilà les deux grands éléments de la prédication de l’Evangile: la mort de Jésus Christ et la résurrection de Jésus Christ.
La mort de Jésus
Quelqu’un trouvera peut-être étrange, que la mort de Jésus-Christ soit considérée comme une bonne nouvelle. Lui, le Saint et le Juste, le Christ, le Fils de Dieu…. Comment peut-on appeler bonne nouvelle la mort épouvantable du Fils de Dieu sur la croix? .
Il faut savoir que la mort de Jésus-Christ n’est pas pour nous un sujet de joie; nous ne nous réjouissons pas de sa mort et de son agonie, mais des résultats de sa mort et de son sacrifice. Ce dont il faut se pénétrer, c’est que c’est nous qui avons péché, pas Lui. C’est nous qui avons offensé Dieu, pas lui. C’est nous qui devions souffrir la séparation d’avec Dieu, pas lui. Lui ne méritait pas ces choses puisqu’il était le Saint Fils de Dieu. Et comme la mort est le résultat du péché, il ne devait pas mourir puisqu’il n’avait pas péché. La Bible nous apprend qu’il est venu volontairement pour prendre à son compte nos péchés, pour en être le substitut et pour nous épargner la condamnation qui, immanquablement, devait tomber sur nous. Si la condamnation est tombée sur lui, c’est parce qu’il avait pris nos péchés à son compte, parce qu’il s’en était chargé. Si bien que, quand nous lisons dans l’Ecriture que Christ est mort pour nous, il faut comprendre qu’il est mort à notre place. Il nous a remplacés dans la mort pour que Dieu puisse nous donner la vie.
Laissez-moi vous expliquer cela par voie d’illustration. Un ami chrétien d’Angleterre devait se rendre chez son médecin. Pour arriver bon premier, il s’est levé très tôt et quand il est arrivé, il y avait déjà beaucoup de personnes avant lui; chez le médecin, on n’arrive jamais le premier. Et il a donc pris sa place sur une chaise, et chaque fois que la porte du cabinet de consultation s’ouvrait, et que l’on disait: "Suivant", celui qui était le plus près de la porte entrait et tous les autres se déplaçaient d’une chaise. Ils faisaient donc la queue. Car vous savez que les Anglais, gens très disciplinés, font la queue pour tout: chez le boucher, à l’arrêt de l’autobus, en toutes occasions à tel point que quelqu’un a dit un jour que deux anglais ça faisait une queue! Chaque fois que quelqu’un entrait dans le cabinet de consultation, tous se déplaçaient d’une chaise, notre ami y compris et les chaises se remplissaient derrière lui. Cela a pris du temps. Il est enfin arrivé bon premier. Tout à coup une dame entra en proie à une souffrance très apparente, elle s’est dirigée comme pour aller directement vers la porte du cabinet de consultation en vue de passer la première. Dans les rangs de ceux qui attendaient, une voix ferme et incisive qui dit : "Madame, prenez votre place!". Cette dame, se tournant vers notre ami qui était le premier lui dit : "Monsieur, je suis dans un tel état de souffrance, ne voudriez vous pas s’il vous plaît, me céder votre place ?". Notre ami, très galamment, s’est levé et a dit: "Certainement Madame!". A ce moment là, la porte du cabinet de consultation s’ouvre et la dame entre avec un regard de gratitude vers cet ami. Tandis que la porte se refermait, il voulut reprendre sa place, mais pendant ce temps-là, tout le monde s’était déplacé d’une chaise et l’on avait pris la sienne. Un peu stupéfait, il était là, debout, ne sachant trop que faire, quand la même voix sèche dit: "Monsieur, vous avez donné votre place à cette dame, prenez la sienne!". Il a réfléchi un peu et comme c’était le genre de chrétien qui n’a pas son drapeau en poche, qui n’a pas honte de l’Evangile, il a simplement dit à tout le monde: "C’est juste, elle a pris ma place, je dois prendre la sienne. C’est exactement ce que Jésus Christ mon Sauveur a fait pour moi. Par mes péchés, je devais être éternellement séparé de Dieu mais Jésus-Christ est venu, il a pris ma place dans le péché, dans la condamnation. Mes faillites, mes manquements lui ont été attribués, parce qu’il prenait ma place. Et maintenant, Son excellence et Sa justice me sont attribuées, parce que, ayant pris ma place dans la condamnation, je prends maintenant la sienne dans le salut".
Voilà ce que veut dire Christ est mort pour nous.
C’est là le premier élément de la prédication de l’Evangile, la mort de Jésus Christ.
Le deuxième, c’est non seulement "Christ est mort selon les Ecritures", mais c’est: "il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures ".
La résurrection de Jésus
Quelqu’un va peut-être dire: "Mais était-il vraiment nécessaire que Jésus-Christ ressuscite des morts?". Absolument nécessaire et vous allez comprendre pourquoi.
Supposons que, pour entreprendre des réparations lourdes dans votre maison, vous ayez emprunté la somme, disons de cinquante mille euros. Avec cette somme vous avez effectué toutes les réparations et vous avez remboursé les cinquante mille euros. Quelle preuve désirez-vous posséder que vous avez bien remboursé la somme empruntée? Vous désirez une pièce justificative, une quittance qui atteste que l’emprunt a bien été remboursé. Et s’il advenait que par la suite votre créancier vienne vous dire: "Monsieur, je vous ai prêté cinquante mille euros", vous direz: "Oui Monsieur c’est vrai, mais je vous les ai remboursés". Vous lui mettez la quittance sous le nez; il ne peut plus rien vous réclamer, vous êtes quitte.
Eh bien, la mort de Jésus Christ, c’est le remboursement de notre dette envers la justice de Dieu. Dans sa mort, Jésus Christ a payé le prix de nos péchés. Et la résurrection de Jésus Christ c’est la quittance qui atteste que la dette a non seulement été payée, mais qu’elle a été aussi acceptée par Dieu.
Comment est ce que je sais que Dieu a accepté le paiement de ma dette par Jésus-Christ, à la croix du calvaire? Si Jésus Christ, comme les autres hommes, était resté dans la mort, je n’aurais aucune preuve que je peux être sauvé en croyant en lui. Mais il n’est pas, comme les autres hommes, resté dans la mort. Il est ressuscité et la résurrection de Jésus Christ est la preuve que Dieu a accepté son sacrifice et que maintenant, par la simple foi en lui, je peux être sauvé. C’est la quittance.
Par la résurrection de Jésus Christ, Dieu me tient quitte de tous mes péchés; il me les pardonne. C’est ce que dit l’Ecriture, nous sommes justifiés par la résurrection de Jésus Christ, "ressuscité pour notre justification ". Tous les péchés que nous pouvons avoir faits, Dieu nous les a pardonnés. Et quand le diable vient nous accuser en essayant de ramener notre passé à la surface, nous répondons par la quittance: "Christ est ressuscité ! ".
Je m’explique à la façon des hommes pour dire avec l’Apôtre Paul que si Christ n ‘est pas ressuscité, nous sommes encore dans l’incertitude. Nous sommes encore dans nos péchés, et tous ceux qui sont morts dans la foi chrétienne sont perdus, si Christ n’est pas ressuscité.
Mais la Bible dit: Maintenant Christ est ressuscité. Alléluia! Il vit aux siècles des siècles.
II Quatres thèmes pour aller plus loin
Maintenant nous allons aller plus loin. L’Apôtre Paul va dire quatre choses: "Je vous rappelle l’Evangile que je vous ai annoncé (et de un), que vous avez reçu (et de deux), dans lequel vous avez persévéré, (et de trois) et par lequel vous êtes sauvés (quatre)".
1 Evangile entendu et responsabilité de l’homme
Paul dit: "L’Evangile que je vous ai annoncé". Et l‘Evangile est annoncé aujourd’hui dans le monde peut-être comme il ne l’a jamais été, grâce aux moyens techniques modernes. Certains toutefois diront: "très bien, mais que deviendront tous ceux qui, aujourd’hui encore et au cours des siècles passés, n’ont jamais entendu l’Evangile: les Tibétains, ceux de l’Afrique Centrale, des archipels de la Polynésie, de l’Amérique du Sud, que deviendront-ils, tous ceux-là qui n’ont jamais entendu l’Evangile?".
La question m’a souvent été posée dans des entretiens particuliers. Et j’ai remarqué que dans 99% des cas, la question m’était posée pour essayer de détourner une conversation qui devenait trop personnelle. Quand on s’intéresse de si près à ce qui va arriver à ceux qui sont si loin, c’est que soi-même on refuse de donner à Dieu la réponse qu’il attend de chacun de nous.
Mais il serait vain de nier que des centaines de millions n’ont jamais entendu la Bonne Nouvelle de l’Evangile. En toute logique, s’ils n’ont pas eu l’occasion d’accepter Jésus Christ, ils n’ont pas eu l’occasion non plus de le rejeter. Dieu ne les condamnera pas pour l’avoir rejeté, puisqu’ils n’ont pas eu l’occasion de l’accepter. Ca, c’est la première chose à savoir.
Il est ajouté que ceux à qui il a été beaucoup donné, il leur sera beaucoup redemandé et, à l’inverse, ceux à qui il a été peu donné il leur sera peu redemandé. C’est à dire qu’il sera redemandé à chacun selon les occasions qu’il aura eues. C’est encore Jésus Christ qui nous explique cette vérité. Il va mettre en contraste deux peuples (et jamais le contraste n’a été aussi grand). Il va prendre d’une part les Juifs pieux de Jérusalem, ceux qui connaissaient Yahweh, l’Eternel, et allaient l’adorer en joignant les mains dans son temple. Apparemment ils étaient des honnêtes gens mais un jour ils ont préféré un authentique brigand, Barabbas, au Fils de Dieu. Ils ont commis le crime des crimes en criant : "Crucifie, crucifie nous ne voulons pas que celui-ci règne sur nous".
D’autre part le Seigneur prendra l’exemple des villes de Sodome et Gomorrhe, ces villes qui étaient tombées dans une perversion sexuelle telle que le feu du ciel est descendu pour les consumer tous. Et en mettant ces deux peuples en contraste, Jésus Christ a dit: "Au jour du jugement, le sort de Sodome et Gomorrhe sera plus supportable que celui de Jérusalem".
Voyez combien votre privilège est grand de connaître l’Evangile, mais aussi combien grande est votre responsabilité. Oui, l’Evangile est annoncé partout aujourd’hui: par la radio, par la télévision, au moyen de l’impression des Bibles et des traités ou brochures comme celle que vous lisez, par le moyen du témoignage personnel… Ce sont, dirons-nous, les moyens ordinaires que Dieu emploie mais parfois Dieu emploie des moyens extraordinaires.
Dans l’Ancien Testament, il y a une parole un peu mystérieuse qui dit: "Un petit enfant les conduira". Savez vous que parfois Dieu parle aux adultes par la voix des petits enfants? Témoin, ce policeman anglais, taillé en Hercule, qui entre dans un compartiment de chemin de fer où toutes les places sont prises. Il y a là une dame avec sa petite fille qui, très poliment se lève et offre sa place au policeman. Celui-ci d’un clin d’œil complice avec la maman dit: "C’est gentil, ma petite fille, je veux bien m’asseoir à ta place mais à la condition que tu viennes t’asseoir sur mes genoux. D’accord?" Accord conclu, il prend la petite fille et se croit obligé, bien sûr, d’engager la conversation. Il lui demande: "dis moi un peu, de qui es-tu la petite fille?" Et l’enfant le regarde avec ses yeux clairs et purs, comme seuls les enfants en ont, et lui dit: "Moi, Monsieur, je suis la petite fille de Jésus. J’appartiens à Jésus. Et vous, Monsieur, à qui appartenez vous?". Il s’attendait à tout sauf à cela. Il était plus secoué que si la foudre était tombée à ses pieds. Il ne sut que répondre et fut troublé toute la journée. Ses tympans et sa conscience étaient martelés par ces mots d’un enfant: "J’appartiens à Jésus, et vous à qui appartenez-vous, j’appartiens à Jésus, et vous à qui appartenez-vous, à qui appartenez-vous?". Et, au soir de la journée, le malheureux, n’y tenant plus, est allé voir des amis qu’il savait être des chrétiens et, l’émoi au cœur et à l’âme, il leur a raconté son aventure. Ils ont eu la joie de l’amener repentant au pied du Seigneur et il s’est converti ce soir-là. Ce sont là les moyens ordinaires ou extraordinaires que Dieu emploie.
A mon tour de vous dire: moi qui écris ces lignes, j’appartiens à Jésus et vous, à qui appartenez-vous?
2 Le salut, un don à recevoir
Paul dit : "L’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu ". Le salut de Dieu, toute la Bible le dit, c’est un don gratuit. Mais il ne suffit pas de l’avoir entendu dire. Pour le posséder, ce don gratuit, encore faut-il le recevoir. Un don, aussi généreux soit-il, n’entrera jamais en votre possession, si vous ne daignez pas le recevoir.
Pour expliquer ce que recevoir veut dire, je vais vous raconter comment j’ai eu ma première voiture, ma première 2 CV. J’étais jeune évangéliste, et croyez-moi, je ne roulais pas sur l’or; je roulais même à pied, en vélo et puis quand même en vélomoteur. Mais voilà qu’un jour j’ai dû passer sur la table d’opération; une opération extrêmement dangereuse et délicate à la colonne vertébrale. Le chirurgien m’a fait comprendre qu’il faudrait envisager un moyen de me déplacer doté d’une suspension un peu meilleure, surtout quand on connaît les pavés du Nord, les fameux "chapeaux boules" de Paris-Roubaix. Et bien sûr, qui parle suspension parle Citroën. J’ai cru que la meilleure chose à faire, c’était de le dire à mon Dieu car je n’ai jamais fait aucun appel d’argent d’aucune sorte. J’ai toujours exprimé mes besoins à Dieu sans en jamais rien dire à personne. Car je crois que Dieu est vivant et je crois que Dieu entend. Quand on lui parle "beurre", il répond "beurre". J’admets qu’il répond parfois "margarine". Quand on lui parle "mazout", il répond "mazout", parce qu’il comprend le français. Je suis ici très sérieux. Je lui ai parlé "Citroën", et il m’a répondu "2CV"!
Je n’ai pas prié très longtemps, j’ai prié même très peu, mais Il savait que j’en avais besoin et, quelques jours plus tard, un vieux frère chrétien qui n’appartenait même pas à notre église, qui n’en était pas membre, est venu me trouver et il m’a dit ceci: "Cher ami, j’étais agent de change avant guerre, et j’ai été ruiné complètement dans le Krack financier de 1936. J’ai tout perdu. Or, je viens d’avoir une rentrée d’argent absolument inespérée. Je suis un vieillard, je vais mourir bientôt mais je veux que mon argent soit employé pour la gloire et le service de Dieu. Cher ami, voici l’argent, allez vous acheter une voiture". C’était la bonne nouvelle. Mais si j’étais resté planté là pendant 107 ans comme on dit, avec l’offre de la bonne nouvelle mais sans rien faire, je n’aurais jamais eu la 2CV. Il fallait que je la reçoive. Il fallait que je fasse quelque chose, c’est à dire descendre chez le concessionnaire le plus proche et commander la voiture. C’était offert, mais je devais recevoir ce qui m’était offert.
De même Dieu ne donnera jamais son salut à celui qui ne veut pas le recevoir. Dans le prologue de l’Evangile de Jean, il est écrit "Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu".
Quelqu’un demandera: "Mais enfin, expliquez-vous, comment puis-je le recevoir?". Mais c’est très simple. Comme vous recevez un ami chez vous après l’avoir invité. C’est tout. Jésus-Christ, c’est le don de Dieu. Eh bien recevez le, en l’invitant dans votre vie. Dans le dernier livre de la Bible, au chapitre 3 de l’Apocalypse et au verset 20, le Seigneur dit: "Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui et lui avec moi" . C’est ça le recevoir, c’est lui ouvrir la porte de notre vie, c’est lui dire: "Seigneur, j’ai besoin de toi; je suis un pécheur, je suis perdu; je crois que tu es le Fils de Dieu, que tu m’as aimé, que tu es mort pour moi, que tu es vivant. Eh bien Seigneur, entre dans mon cœur aujourd’hui"; et il entrera à l’instant. Vous n’avez même pas à attendre la fin du livre. Maintenant, au moment où vous lisez ces lignes, vous pouvez dire : "Seigneur, entre dans mon cœur" et il entrera. Et quand vous serez arrivé là, ce ne sera pas la fin, ce sera le commencement. La conversion, le salut, c ‘est le premier pas qui engage toute une suite d’autres pas qui constituent la course chrétienne.
C’est pourquoi, après: "L’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu" la lecture se poursuit par un des grands mots clés de l’Ecriture, "dans lequel vous avez persévéré".
3 La foi dans la durée
Ce mot est très important. La Bible nous enseigne que le salut de Dieu c’est le passage des ténèbres de la perdition, à la lumière du salut de Jésus Christ. Le salut, c’est un moment précis dans la vie où l’on franchit la ligne qui sépare la perdition du salut, la mort de la vie, les ténèbres de la lumière. J’affirme que la conversion nous introduit en une seconde dans la famille de Dieu. Je l’affirme de toutes mes forces et de toute ma connaissance de la Parole de Dieu.
Certains ont eu une conversion tellement marquée qu’ils se rappellent exactement le jour et l’heure où ils se sont donnés à Jésus Christ. Mais ce n’est pas là une norme de conversion. D'autres, les plus nombreux certainement, et en particulier ceux qui ont été élevés dans les vérités de l’Evangile, ne peuvent se rappeler ni l’heure ni le jour, ni la semaine, ni peut-être même le mois où ils se sont donnés au Seigneur. Mais ils savent dans le fond de leur cœur qu’à un moment plus particulier de leur vie ils se sont repentis, qu’ils ont dit oui au Seigneur, et qu’ils le disent encore tous les jours, "oui Seigneur, je crois en toi, je sais que tu es mort pour moi et que tu es mon Sauveur". Oui, ils sont passés de la mort à la vie.
Toutefois je crains que là où l’on insiste, et avec raison, sur la nécessité de l’expérience de la conversion, ne s’installe une sorte d’accoutumance à cette prédication et qu’elle ne devienne lettre morte. Je crains que certains, en entendant parler de l’expérience de la conversion aient recherché une expérience sans la conversion elle-même. Et le triste résultat, c’est que dans la vie de certains, il n’y a eu que l’expérience d’une heure ou l’expérience d’un jour. Ils ont senti une émotion leur passer le long de l’échine, ils ont répondu à l’appel d’un éloquent prédicateur, mais cette expérience a laissé aussi peu de trace dans leur vie qu’un film à sensation dans la vie de ceux qui vont le voir. La preuve, c’est que vous les retrouvez un an, cinq ans, dix ans, vingt ans après et rien n’est changé dans leur vie. Ils étaient boudeurs, ils le sont encore. Ils étaient envieux, ils le sont encore. Ils étaient jaloux, ils le sont encore. Ils avaient un fichu caractère et ils l’ont encore. C’est- à- dire que dans leur vie, il n’y a pas eu la moindre persévérance. "L’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu et dans lequel vous avez persévéré". Vous allez en comprendre le pourquoi.
Quand on reçoit Jésus Christ dans son cœur, on reçoit en permanence le Saint Esprit aussi appelé l’Esprit éternel. C’est une vie éternelle qui entre en nous et il est impensable, que cette vie éternelle ne dure qu’une heure ou 15 jours seulement. Il y a donc nécessairement une persévérance créée par la présence du Saint Esprit en nous.
Laissez-moi vous ramener à ma 2CV. Quand je l’ai reçue, ce n’était pas pour la mettre au garage, et pour aller tous les dimanches matin à dix heures lui faire un petit culte, la bichonner un peu, et lui faire quelques salamalecs ou génuflexions. Pas du tout, je l’ai eue pour persévérer. Je lui ai mis 125 000 km dans les chambres à air. J’ai passé 2000 heures au moins au volant. Je l’ai reçue pour persévérer.
C’est la même chose dans le mariage. Le mariage, c’est une chose extrêmement simple. Il suffit de se tenir côte à côte et de dire "oui" devant Monsieur le Maire. C’est tout. Rien d’autre. Imaginez un peu ce jeune couple qui sort de la mairie, lui au bras de sa jeune et jolie femme tout en blanc et qui lui dit: "Tu vois ma chérie, ce n’est pas plus compliqué que cela d’être marié, alors au revoir, je t’enverrai des cartes postales! !".
Vous me direz: "mais c’est de la loufoquerie, ça!" Bien sûr que c’est loufoque. Dans le mariage, on y entre en un instant et pour tous les instants. On y entre en un jour et pour tous les jours. De même dans la vie éternelle on y entre par la repentance et par la foi et pour une vie de repentance et de foi. "Dans lequel vous avez persévéré "… Mes amis, si par la conversion, la personne de Jésus Christ et le service de Jésus Christ ne sont pas devenus la première affaire de votre vie, je vous engage à revoir votre position afin de vous convertir pour de bon. Si vous recevez l’Evangile de Jésus-Christ dans votre cœur, la seule preuve que vous puissiez donner de sa présence dans votre vie, c‘est d’en démontrer la réalité, dans votre vie de chaque jour.
4 La certitude d’être sauvé
Alors vous pourrez vous appliquer la dernière partie de ce texte: "L’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés".
Ecoutez la promesse: "Par lequel vous êtes sauvés ". L’Apôtre, inspiré par l’Esprit de Dieu, ne dit pas: par lequel vous serez peut-être sauvés. Il ne dit pas: par lequel vous pourrez espérer être sauvés. Il dit: "par lequel vous êtes sauvés". L’Apôtre Paul enseigne que l’on peut savoir que l’on est sauvé. J’ai souvent rencontré des gens auxquels j’ai posé la question à brûle pourpoint et je vous la pose à présent: "Est-ce que vous êtes sauvés?". Beaucoup m’ont répondu: "On ne peut pas le savoir". Ou bien: "Je fais de mon mieux" ou bien "Il ne faut préjuger de rien" ou bien "Je l’espère" ou encore "On verra plus tard". C’est comme si je vous demandais à vous qui êtes mariés: "est-ce que vous êtes marié?". Et que vous me répondiez: "Je ne peux pas le savoir", "je fais de mon mieux", "Je l’espère" ou bien "On verra bien plus tard ". Que dire d’une telle réponse sinon "si vous ne savez pas si vous êtes marié c’est parce que vous ne l’êtes pas!". De même si vous n’êtes pas sauvés c’est que vous êtes encore perdus.
Si vous me posiez la question je vous répondrais avec assurance: "Ah! mais oui, bien sûr que je suis marié! je sais que je suis marié! Et qui oserait venir me dire que je ne peux pas le savoir. Au contraire, je sais! Je le sais parce qu’un jour nous nous sommes tenus côte à côte. Un jour nous avons échangé les vœux et les alliances. Nous avons des papiers qui l’attestent. Oui, je sais, au-delà de tout doute, je sais que je suis marié". Nous pouvons savoir si nous sommes sauvés. Le salut de Dieu, c’est une alliance. C’est un mariage spirituel. C’est l’âme de Jésus Christ qui veut s’unir à notre âme. En ce moment même, là où vous êtes en train de terminer cette lecture, le Seigneur se tient à vos côtés. Il veut s’unir à vous. Jésus-Christ a déjà dit OUI, il l’a dit à la croix du calvaire, où ça lui a coûté une suée de sang, et une mort épouvantable, parce qu’il vous aimait et voulait vous avoir à lui. Cette alliance, il l’a paraphée, il l’a signée, non pas avec de l’encre, mais avec son sang, ce sang dont la Bible dit que le sang de Jésus Christ nous purifie de tout péché.
"L’Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés".
Maintenant, terminons par un mot clair. Que faut-il faire pour être sauvé? Puisque l’Evangile vous a été annoncé, vous n’avez plus qu’une chose à faire, c’est à le recevoir. Le voulez-vous? Voulez-vous recevoir Jésus Christ, le Fils de Dieu, dans votre cœur comme votre Sauveur et votre Seigneur? Voulez-vous qu’il devienne votre Maître, votre Conducteur à partir d’aujourd’hui?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elihu
Admin


Messages : 3989
Date d'inscription : 07/05/2010
Localisation : guadeloupe

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Jeu 10 Nov - 6:42

Bonjour bien-aimés.

Cà, ma soeur Tempreance, c'est un prédicateur comme je les aime, franc et direct !  Very Happy

J'ai eut un ouf de soulagement  quand hier j'ai vu que c'est Donald Trump qui est devenu Président des USA, non pas qu'il sera mieux qu'Hillary Clinton et je pense même qu'il sera pire que ses prédécesseurs, parce que la prophétie du frere Branham sur les USA n'est pas pour maintenant. OU PEUT-ÊTRE QUE JÉSUS ACCORDE UN TEMPS DE GRÂCE SUPPLÉMENTAIRE A CE PAYS , selon ce que dit sa Parole  :

Car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 1 Tim 2 v 4


Tout comme il avait accordé un temps de grâce à Ninive :

Alors l’Eternel lui dit :
—Tu t’apitoies sur ce ricin qui ne t’a coûté aucune peine, que tu n’as pas fait pousser, et qui est sorti de terre en l’espace d’une nuit et a péri la nuit suivante.
Et tu voudrais que moi, je n’aie pas pitié de Ninive, de cette grande ville où vivent plus de cent vingt mille personnes qui ne savent pas distinguer le bien du mal, sans compter des animaux en grand nombre ! Jonas 4 v 10-11.


Dieu a créé le temps mais il n'est pas soumis à celui ci et il peut même le changer si il veut en changeant le cours du destin, là où l'homme se réfugie dans la mort Jésus-Christ le change en vie :

Jamais auparavant et jamais depuis lors, il n’y eut de jour comparable à celui-là, où l’Eternel a écouté la voix d’un homme. C’est qu’il combattait lui-même pour Israël.
Après cela, Josué et toute l’armée d’Israël regagnèrent le camp de Guilgal.
Or, pendant la bataille, les cinq rois avaient réussi à s’enfuir et ils s’étaient cachés dans la grotte de Maqqéda.
On les découvrit cachés dans cette grotte et on vint en informer Josué.Jos. 10 14- 17


Ces 5 rois se cachèrent dans ce qui allait devenir leur tombe, comme l'adage  qui dit : creuser sa propre tombe !

Après cela, Josué les mit à mort et les fit pendre à cinq arbres. Ils y restèrent pendus jusqu’au soir.
Au moment du coucher du soleil, il ordonna de descendre leurs corps et de les jeter dans la grotte où les rois s’étaient cachés. Ensuite, on en boucha l’entrée avec de grandes pierres qui s’y trouvent encore aujourd’hui.  Jos 10 v 26-27


C'est Dieu lui-même qui avait ordonné dans la guerre sainte de tuer ses ennemis il y a 3500 ans, ce dont les salafistes se réclament aujourd'hui, 1500 ans après il déclara :

Eh bien, moi je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. Mat 5 v 44.

Ce qui prouve que Dieu donne du temps aux hommes pour changer !

Je recommande en tout premier lieu que l’on adresse à Dieu des demandes, des prières, des supplications et des remerciements pour tous les hommes.1Tim 2 v 1

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elihu-mission.euro-talk.net
FOA



Messages : 67
Date d'inscription : 24/01/2013
Localisation : Gabon

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Jeu 10 Nov - 8:15

Bonjour à tous.

Elihu a écrit:
J'ai eut un ouf de soulagement  quand hier j'ai vu que c'est Donald Trump qui est devenu Président des USA, non pas qu'il sera mieux qu'Hillary Clinton et je pense même qu'il sera pire que ses prédécesseurs, parce que la prophétie du frere Branham sur les USA n'est pas pour maintenant. OU PEUT-ÊTRE QUE JÉSUS ACCORDE UN TEMPS DE GRÂCE SUPPLÉMENTAIRE A CE PAYS , selon ce que dit sa Parole

Evidemment tous les frères dans le Message auraient vu dans l'élection de Clinton l'accomplissement de cette prophétie:

"Puis, dans la sixième vision, une femme de la plus grande beauté, mais cruelle, s’éleva en Amérique. Elle avait un pouvoir total sur les gens. Je crus qu’il s’agissait de la montée de l’Église catholique romaine, mais je savais que c’était peut-être la vision d’une femme qui allait prendre un grand pouvoir en Amérique grâce au droit de vote des femmes."

Si l'on prend ce qu'a dit frère Branham au pied de la lettre il ne pouvait s'agir d'Hilary Clinton puisque (sans vouloir l'injurier) elle n'est pas "de la plus grande beauté". Même plus jeune.


Hier, j'ai vu une jeune sœur être très heureuse de l'élection de Donald Trump parce que disait-elle, il lui reste encore un peu de temps pour se marier. Une autre disait qu'elle aurait l'occasion d'achever la construction de sa maison.Moi je pensais à mes divers projets. Nous en rigolions un tout petit peu.
Mais dans le fond, je crois que nous sommes encore trop attachés à notre petite vie terrestre  pour dire d'un coeur sincère MARANATHA.

Désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

Celui qui n'aime pas la venue du Seigneur ne peut espérer y prendre part.
Ceux qui voyant la très probable élection de Clinton "se sont mis en ordre" par peur retourneront bientôt à leurs péchés.

La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.

Si la crainte est la source de motivation la vie chrétienne est un fardeau.

Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ?
Jésus lui répondit : Tu aimeras Le Seigneur, Ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.





Puisse cet Amour être vrai en tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempérance



Messages : 1090
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: La parabole des talents.   Ven 18 Nov - 21:38

Bonsoir mes bien-aimés,

Je suis morte de rire concernant la prétendue beauté ou pas de Madame Clinton lol! lol! lol! Tu y vas bien fort quand même, bien-aimé FOA.
Cependant, j'entends maintenant ce que le prophète disait en affirmant : "c’était peut-être la vision d’une femme qui allait prendre un grand pouvoir en Amérique grâce au droit de vote des femmes." , ce qui signifierait :

=> grâce à des idées très féministes.

Peut-être cette élection de Donald Trump annonce la venue de cette femme quand le peuple américain aura été blasé du sexisme outré de Trump...Il est de notre penchant, voyez-vous, de chercher un sauveur.

Si seulement, on recherchait le Sauveur de nos âmes et le Président Éternel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La parabole des talents.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La parabole des talents.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation 209: La parabole des talents.
» Méditation 209: La parabole des talents.
» La parabole des Talents
» Parabole des mines et des talents
» L'argent aux banquiers dans la parabole des talents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ELIHU-MISSION :: BIBLE ET DOCTRINE :: Le message de William Marion Branham ou l'appel à revenir à la PAROLE"originelle"-
Sauter vers: